Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Réflexion sur la mise en place d'une écotaxe

/ Asie

Le ministère de la protection de l’environnement, l’Office national de statistiques et le ministère de l’agriculture chinois planchent sur un recensement des sources de pollution. Après 2 ans de travail et la mobilisation de 570.000 personnes, un rapport a été publié et révèle au public chinois l’ampleur du problème de la dégradation de l’environnement.

© olly

Ce rapport met notamment en avant le rôle des gaz d’échappement, responsables de 30% du total des émissions d’oxydes d’azote, ce qui en fait la principale source de pollution urbaine.

L’élevage se classe en tête des professions agricoles les plus polluantes, il représente à lui seul 96% de la demande chimique en oxygène, 38% des émissions totales de nitrates et 56% des émissions totales de phosphates.

Dans ce contexte, l’administration chinoise a décidé, sans en révéler cependant les modalités, qu’une “écotaxe” serait mise en place dans un proche avenir, indiquant que les réflexions préliminaires sont déjà achevées.

Monsieur Wang Lijun, ministre délégué à la protection de l’environnement, relativise cependant ces chiffres en rappelant que la Chine atteindra un pic de pollution à un stade de développement plus précoce que les pays développés. En effet, si les pays occidentaux ont vu leurs émissions polluantes commencer à décroître lorsque le PNB par habitant a atteint 8 000 dollars, la Chine devrait elle connaître une baisse similaire à un seuil de 3 000 dollars par habitant.

news.xinhuanet.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires