Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le nucléaire à la rescousse des énergies renouvelables

/ Europe

Malgré un effort exemplaire pour développer les énergies renouvelables, l’Espagne reste très fortement dépendante des combustibles fossiles et continue d’importer plus de 80% de son énergie, ce qui entraîne une augmentation de ses émissions de CO2.

Conscient de ce problème, le gouvernement, à travers une loi « d’Économie durable », est disposé à modifier la politique énergétique du pays, à condition que se dégage un consensus au sein des partis politiques. Une sous-commission parlementaire offrira un cadre à la recherche d’un accord, en collaboration avec toutes les entreprises du secteur de l’énergie.

Une des pistes avancées est un retour au nucléaire, afin de satisfaire à la fois les besoins de distribution et des critères environnementaux.

En effet, l’Espagne est isolée énergétiquement et ne peut pas compter sur ses voisins pour compenser les fluctuations de la production d’énergie renouvelable et notamment du secteur éolien, hautement imprévisible. Le nucléaire permettrait aux énergies renouvelables de pouvoir compter avec une solide production de base, afin de pouvoir satisfaire la demande en cas de pic de consommation.

En 2009, les énergies renouvelables ont représenté 26% du total de la production électrique. Le compromis européen veut que ce chiffre atteigne 40% en 2020 et 20% de la production énergétique globale.

Ce mode de production est cher et largement subventionné. Le montant des aides a grimpé en flèche depuis 2004, pour atteindre plus de 4,5 milliards d’euros en 2009, qui se répartissent entre le solaire, l’éolien et l’éco-production. Un budget colossal dont il faut s’assurer qu’il soit employé à bon escient, c’est-à-dire pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Car les énergies renouvelables sont très coûteuses, le mégawatt coûte entre deux fois (pour l’éolien) et dix fois plus cher (pour le solaire) que le mégawatt produit avec des énergies fossiles.

Ces aides ont toutefois permis le développement de technologies de pointe et d’entreprises majeures, notamment dans le domaine de l’éolien.

Iberdrola Renovables, entreprise cotée en bourse, et Acciona, leaders du secteur, gèrent à elles seules un parc éolien de plus de 15 000 MW sur le territoire espagnol et étendent leurs activités partout à travers le monde, exportant des milliers d’aérogénérateurs.

Le secteur des énergies renouvelables contribue donc de manière significative à l’économie du pays, éolien en tête, et a atteint 0,67% du PIB en 2008.

Les objectifs chiffrés européens leur garantissent en outre une croissance importante.

lavanguardia.es

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires