Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Quand la voiture électrique devient intelligente

Espagne / / Europe

Un groupement d’entreprises développe les technologies nécessaires à l’intégration des véhicules électriques au réseau de distribution, tandis que Madrid s’apprête à installer 500 bornes de recharge.

Soutenu à hauteur de 40 millions d’euros par le Ministère des Sciences et de l’Innovation, le projet VERDE (vert), constitué de vingt entreprises, cherche à développer à la fois des solutions pour la construction de voitures électriques et des applications qui permettront leur intégration au réseau de distribution électrique.

Alberto Ruiz Gallardón, le maire de Madrid, entend bien prendre la tête de la révolution qui s’amorce en Espagne avec l’implantation prochaine, en partenariat avec les stations-services existantes, de 500 bornes de recharge auxquelles on accèdera grâce à une carte personnelle.

Il se donne 10 ans pour changer radicalement la place occupée par la voiture électrique en milieu urbain.

Siemens, une des entreprises du projet VERDE, travaille sur les “réseaux intelligents”, qui permettent aux véhicules de communiquer et d’être dirigés vers les bornes de recharge au moment où un surplus d’énergie est disponible, par exemple grâce aux énergies renouvelables, dont les variations de production ne peuvent être planifiées.

Lorsqu’un usager rechargera son véhicule pendant la nuit, il pourra également permettre au réseau d’utiliser l’énergie stockée en cas de pic de consommation.

Toutes les données relatives à ces transferts d’énergie seront ensuite communiquées vers les banques depuis la borne de recharge afin de débiter ou de créditer les comptes concernés.

Cette coopération en temps réel entre tous les acteurs du système permettra une optimisation de la consommation énergétique.

Pour Siemens, l’objectif est d’offrir plus de confort et d’efficacité dans l’utilisation de l’énergie. Dans le futur, l’induction devrait permettre de recharger son véhicule n’importe où sans devoir se brancher, tandis que l’amélioration des batteries devrait augmenter leur autonomie.

Le projet VERDE est dirigé par l’entreprise SEAT, qui a défini 7 secteurs de recherches distincts. Iberdrola et Endesa (principaux producteurs et distributeurs d’électricité en Espagne) travaillent par exemple à l’intégration de la charge des véhicules dans le système.

À la fin 2012, lorsque le projet prendra fin, le consortium présentera un prototype. Il ne s’agira pas d’un véhicule mais d’un ensemble de technologies qui pourront être appliquées au secteur du transport électrique, dont la supériorité en termes de rendement n’est plus à prouver.

rtve.es

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires