Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La ville écolo par définition

Royaume-Uni / / Europe

Selon un article paru sur le site Internet de l’Université de Strathclyde, la ville de Glasgow en Écosse est sur le point de devenir encore plus « verte » grâce à un projet visant à réduire les émissions de CO2 et à répondre aux futurs besoins en énergie de la ville.

Sustainable Glasgow, un consortium comprenant notamment l’Université de Strathclyde et le conseil municipal de Glasgow, a annoncé la publication d’un rapport présentant les projets de la ville pour devenir l’une des cités les plus écologiques d’Europe dans les 10 prochaines années.

Le rapport, le premier du genre dans le domaine du développement durable, marque la fin d’une étude d’un an débutée à l’Université de Strathclyde. La stratégie adoptée par la ville devrait permettre à Glasgow de réduire ses émissions de CO2 de 30% au cours des 10 prochaines années, mais également de créer des emplois, de supprimer la pauvreté énergétique et de régénérer la ville.

Un ambitieux projet:

Durant cette période, les projets d’énergie verte devraient attirer 1,5 milliard £ (1,65 milliard €) d’investissement, en particulier en provenance du secteur privé.

Le rapport propose diverses recommandations, parmi lesquelles :

  • la création de systèmes de transformation des eaux usées et des déchets municipaux en biogaz ;
  • la création de surfaces boisées urbaines dans des terrains vagues de la ville ;
  • le développement d’un système de chauffage de quartier dans la ville ;
  • l’utilisation accrue de biogaz et de véhicules électriques ;
  • l’élimination progressive du chauffage électrique, à charbon et à mazout dans l’ensemble de la ville ;
  • le développement de systèmes hautement efficaces de production combinée de chaleur et d’électricité alimentés au gaz naturel ou au biogaz ;
  • le développement d’un système de quadrillage intelligent ;
  • et des projets de sensibilisation des habitants de Glasgow.

S’exprimant à l’occasion du lancement du projet, Steven Purcell, le chef du conseil municipal de Glasgow, a affirmé que la ville s’engageait à collaborer avec des partenaires des secteurs public et privé et avec les communautés locales afin de créer une ville de Glasgow plus écologique, elle qui est déjà surnommée « Dear Green Place » (La jolie ville verte). Selon lui,

le changement climatique représente l’un des plus grands défis des dix prochaines années car nous devons trouver l’équilibre entre la demande de plus en plus importante en énergie et le besoin de diminuer les émissions de CO2, d’utiliser des énergies renouvelables et de continuer à régénérer la ville sur le plan économique.

Il continue :

Les recommandations de Sustainable Glasgow indiquent comment réduire nos émissions de CO2. Glasgow a l’occasion de mettre en place des projets novateurs, de créer des emplois et de devenir un centre d’excellence du développement de solutions d’énergies durables.

Le centre-ville de Glasgow présente la plus forte densité de consommation d’énergie en Écosse. Ainsi, les systèmes d’énergie proposés sont conçus pour fonctionner ensemble et pour couvrir divers domaines : énergie renouvelable, chauffage de quartier, systèmes de production combinée de chaleur et d’électricité, biogaz, biomasse, gestion de l’énergie, efficacité énergétique, transport écologique et grilles intelligentes.

Selon l’article, le gouvernement écossais est prêt a épauler le projet, comme l’indique Jim Mather, Ministre écossais de l’industrie, du tourisme et de l’énergie :

Le gouvernement écossais soutient cette initiative ambitieuse qui va nous aider à atteindre les objectifs de l’Écosse en matière d’énergie propre, de création d’emplois verts, d’efficacité énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous espérons que le projet de Sustainable Glasgow puisse être réitéré dans de nombreuses villes d’Écosse.

Le projet ne semble faire que des heureux puisque le Professeur Jim McDonald, recteur de l’Université de Strathclyde, a lui aussi souligné les aspects positifs :

L’Écosse a l’occasion de non seulement devenir un leader mondial en termes de technologies d’énergies renouvelables mais également d’améliorer la qualité de vie de ses habitants et de créer des investissements et des emplois à long terme. Nous sommes en train de montrer ce qu’il est possible d’accomplir lorsque le gouvernement, les universités, les entreprises et les communautés travaillent ensemble pour atteindre un objectif commun.

L’article laisse le soin à Joel Scheraga, conseiller sur l’adaptation climatique à l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis, de conclure sur le sujet :

Le projet Sustainable Glasgow est un modèle à suivre par toutes les villes du monde. Ses leaders visionnaires ont dessiné l’image d’un environnement urbain vivant et durable qui permettra d’améliorer les vies des habitants de Glasgow. Leur approche holistique envers la planification urbaine permet de protéger la santé des habitants et l’environnement, de créer des emplois, d’attirer de nouvelles entreprises, de produire et d’utiliser l’énergie de façon plus efficace et de lutter contre le changement climatique, le tout simultanément. Le monde va pouvoir admirer Glasgow et prendre des leçons.

Pour plus d’informations, consultez le site sustainableglasgow.org.uk

strath.ac.uk

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires