Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

un numéro pour les animaux sauvages morts ou blessés

/ Océanie

Après S.O.S. Fantôme, voici S.O.S. Vie sauvage. Ce n’est pas un film mais bel et bien un service mis à disposition de la population samoane pour signaler un animal mort ou en danger.

tortue caret

La police des animaux

Qui appeler si vous trouvez un animal mort, blessé ou malade à Samoa ?

La réponse devrait être bientôt connue de tous : l’American Samoa’s Department of Marine and Wildlife Resources (Département des Ressources Marines et de la Vie Sauvage des Samoas américaines), auto-désigné “Escouade CSI” des Etudes Géographiques Américaines (USGS).

A Samoa, il arrive que les animaux sauvages se retrouvent sur des lieux de vie humains, au risque de se blesser, de tomber malades ou d’être maltraités et parfois tués. En novembre 2008, l’histoire rapportée par Samoa News d’une grande tortue caret, la plus grande tortue jamais repérée sur le territoire, écrasée par une voiture et laissée sur le bord de la route avait ému le pays entier et poussé le département des Ressources Marines et de la Vie Sauvage à devenir le contact principal en cas d’urgence.

Une fois prévenu, ce département mène l’enquête sur la mort,  les blessures ou la contamination de l’animal, dans un effort constant de protection de la vie sauvage. Ce travail minutieux est aussi un moyen de faire prendre conscience aux habitants de l’attention toute particulière à porter à leurs richesses animales.

Pourquoi ? se demanderont certains. Parce que blesser un animal est un crime fédéral, mais aussi parce que la santé des populations animales et des populations humaines sont liées.

L’enjeu de la santé publique

En effet, la grippe aviaire, le virus du Nil, la grippe porcine sont tout autant de maladies qui sont d’abord apparues chez les animaux et qui ont graduellement contaminé les humains. La grippe porcine est apparue dès 1930 dans un élevage de porcs aux Etats-Unis. Une nouvelle maladie qui se déclare dans la population animale peut être une information cruciale pour prévenir une épidémie chez les humains.

C’est pourquoi l’ American Samoa’s Department of Marine and Wildlife Resources a mené ces derniers temps une campagne d’information à la radio et la télévision avec un message très clair : « S’il vous plait, signalez les cas d’animaux morts ou blessés au département des Ressources Marines et de la Vie Sauvage ». Des instructions précises sont aussi disponibles au public pour savoir comment déplacer dans des conditions optimales les carcasses d’animaux.

Deux numéros de téléphone sont à disposition pour signaler tout animal mort ou en danger.

samoanews.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires