Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

6 ans après, les victimes de la pollution à Humen reprennent espoir

/ Asie

Au cœur du problème, une centrale électrique construite en 2002 dans un village du sud de la Chine. Fumées irritantes, poussières chimiques, cancers chez les villageois des alentours : c’est ce qu’il aura fallu pour que les autorités locales se penchent sérieusement sur le dossier.

pollution

Arrêtée depuis un mois, la centrale de Humen (village situé sous l’autorité administrative de Dongguan, province du Guangdong), est accusée de tous les maux par les résidents aux alentours. Zhou Jianxin, habitant du quartier dont la mère est décédée d’un cancer du larynx, se rappelle comme elle se mettait à tousser frénétiquement dès qu’elle sentait les vapeurs irritantes rejetées par la centrale. Un amateur local de photographie nous montre les clichés qu’il a pris depuis plusieurs années : feuilles de légume vert tâchées de noir, morceaux de cannes à sucre dont la peau est comme brûlée par endroits, route recouverte d’une poussière de rouille sur plus de 100 mètres…

Les villageois, qui en compensation de tous ces maux se voyaient offrir une indemnité annuelle de 720 yuans (environ 78 euros), ont obtenu que la centrale passe au gaz. Mais si les responsables assurent que ce changement résoudra tous les problèmes, certains doutent encore : “est-il possible que l’on puisse dire adieu à la pollution avec le gaz naturel ?” D’autre part, aucun planning sur la fin des travaux ne leur a été présenté…

Les autorités de la province du Guangdong et de la ville de Dongguan se sont saisies du dossier et les réunions se suivent sans trêve. Craignant l’incrédulité probable des habitants si la remise en service ne s’accompagne pas de tests impartiaux, les services municipaux ont exigé qu’un panel d’experts nationaux soit chargé des tests précédant la réouverture. Dans la lutte contre la pollution, le mécontentement des citoyens est aussi une source de progrès !

huanbao.gongyi.ifeng.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires