Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le bio arrive à Buenos Aires

/ Amérique du sud

Dans certains quartiers de la capitale argentine, on assiste à une véritable invasion d’épiceries bios. La clientèle visée appartient cependant aux classes les plus aisées.

certification Bio argentine

Méfiance envers son assiette

Les Argentins sont sans cesse plus nombreux à vouloir s’assurer que les produits qu’ils consomment ne contiennent pas d’OGM et que leur élaboration n’a pas nécessité l’emploi de pesticides. Séduits par la rentabilité économique de cette gamme de produits alimentaires, un nombre croissant de commerçants se décident à proposer à la vente des produits “bios”, notamment dans les quartiers huppés de Palermo et du nord de la ville.

Il convient cependant de ne pas se laisser abuser par les emballages, car en Argentine le terme naturel n’est pas règlementé et est souvent utilisé à tort et à travers. Seules les désignations organique, écologique ou biologique sont soumises à l’approbation par un organisme de certification et donnent droit à l’apposition sur l’emballage d’un logo bio.

Ce marché représente près de 40 milliards de dollars annuels au niveau mondial et malgré la crise, il connaît une croissance supérieure à 15%.

Bio et éthique au menuaméricain

De nouvelles catégories font leur apparition : les consommateurs exigent non seulement des produits bios, mais aussi éthiques. Le développement durable, la justice sociale et la préservation de l’environnement sont au cœur de leurs préoccupations. Le commerce équitable, qui garantit qu’une part juste du prix de vente soit reversée aux producteurs, est d’ailleurs le secteur qui connait la croissance la plus marquée dans les pays riches.

La production d’aliments bios en Argentine n’a pas attendu l’essor de la consommation interne pour se développer. Plus de trois millions d’hectares sont déjà destinés à ce mode de production, mais 97% des récoltes sont exportées, principalement vers l’Union Européenne et les États-Unis. Du coup, il est paradoxalement plus facile de trouver les produits bios argentins dans les supermarchés nord-américains que dans les commerces locaux.

L’offre argentine pourrait néanmoins s’élargir grâce à l’arrivée de Dean & Deluca, une chaîne new-yorkaise d’épicerie fine, qui envisage de s’implanter dans le quartier de Puerto Madero, à proximité du centre ville de Buenos Aires.

lanacion.com.ar

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires