Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Pollution des sols

/ Europe

Suite aux scandales écologiques ayant secoué les Pays-Bas dans les années 80 (Lekkerkerk, Volgermeerpolder), la pollution des sols a été une préoccupation majeure dans ce pays. Qu’en est-il aujourd’hui ?

pollution des sols

Causes

Certains types de pollution sont liés à la présence d’une industrie particulière. Par exemple, le sol peut être contaminé par des huiles minérales provenant de stations-service et de garages. Des TRI et des PER ont été trouvés à proximité d’anciennes teintureries, et des cyanures et des hydrocarbures sous d’anciennes usines à gaz. Des pesticides peuvent contaminer les terres agricoles.

Aux Pays-Bas, la pollution des sols est à grande échelle. Selon les estimations, environ 60.000 sites doivent être décontaminés. Bien que les pesticides dangereux soient interdits dans ce pays depuis les années 70, ils sont toujours présents dans les sols en raison de leur faible biodégradabilité. La collecte sélective des déchets n’ayant également commencé qu’à cette période, la pollution des sites d’enfouissement par des substances toxiques a duré de nombreuses années. Autres causes de pollution notables :

•   Les centres historiques des villes sont souvent construits sur une couche épaisse de déchets municipaux déversés depuis des siècles et composée d’ordures ménagères, de débris de construction ou de déchets provenant de petites industries (tanneries, usines de peintures, etc.).

•   Si les citernes à mazout enfouies dans les jardins sont aujourd’hui souvent remplies de sable, elles ont pu présenter des fuites.

•   Le déversement illégal de déchets chimiques ou les accidents de transport de tels déchets engendrent de graves pollutions des sols.

•   Le sol peut être contaminé indirectement par des retombées de polluants provenant de la circulation et de l’industrie (HAP, métaux lourds, etc.).

Effets potentiels sur la santé

Malgré le nombre considérable de sites fortement pollués répertoriés aux Pays-Bas, les effets néfastes sur la santé sont peu probables, l’exposition aux substances nocives étant minime. Pourtant, les riverains des sites contaminés ou en cours de décontamination souffrent parfois de fatigue, somnolence et maux de tête. Il est difficile de déterminer si ces symptômes proviennent de la pollution du sol même ou du stress engendré par la situation.

Substances polluantes constatées

•   Hydrocarbures aromatiques volatils (benzène, toluène, etc.)

•  Hydrocarbures chlorés volatils (trichloroéthylène (TRI), tétrachloroéthylène (PER), etc.)

•   HAP volatils (naphtalène, etc.)

•   HAP non-volatils (benzo[a]pyrène, etc.)

•   Huiles minérales (essence, diesel, etc.)

•   Métaux lourds (plomb, zinc, etc.)

•   Dioxines

•   Amiante

•   Pesticides

•   Composés inorganiques (cyanure, sulfures, etc.)

milieucentraal.nl

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires