Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

urbanisation effrénée et dommages collatéraux à Saõ Paulo

/ Amérique du sud

Après 3 ans de négociation, un projet de loi vient d’être adopté par la préfecture de São Paulo afin d’encadrer les projets de constructions qui engendrent une forte circulation dans leur voisinage. C’est le cas notamment des centres commerciaux, universités, églises ou hôpitaux.

urbanisation et trafic à Sao Paulo
Fin 2009, la ville a fêté l’inauguration de son 50ème shopping. © jon bor

Fièvre de construction et cancer urbain

La loi précédente, votée en 1988, était floue. Elle est surtout dépassée aujourd’hui, aux vues de l’explosion de l’urbanisation et de la circulation ces 20 dernières années. En effet, la flotte automobile a plus que doublé et le nombre de centres commerciaux, les fameux shoppings, a été multiplié par 3 !

Et le rythme ne diminue pas: c’est une véritable fièvre urbaine à laquelle São Paulo doit faire face. Actuellement, 3 nouveaux centres commerciaux sont en construction, et 30% des existants sont en travaux pour agrandissement.

Les voitures reines

Fin 2009, la ville a fêté l’inauguration de son 50ème shopping composé de 187 boutiques, 32 restaurants, 7 salles de cinéma et 1 théâtre. A moins de 1 km de ce dernier, un nouveau centre commercial est déjà en construction, lui-même voisin d’un complexe de bureaux de 400.000 m2 en chantier. Et pour montrer la frénésie de ces constructions, il ne faut pas oublier que dans le même pâté de maison se trouve déjà un Daslu (boutique géante de luxe), une tour de bureaux, et qu’ en 2011, un hôtel et un parking de 8.000 places verront aussi le jour.

On peut alors déjà imaginer l’impact de ces opérations immobilières sur la circulation et les problèmes de voisinage !

Qui pollue paye

La nouvelle loi prévoit donc que tous les projets devront verser entre 1 et 5% du coût total de l’œuvre au Fond Municipal de Circulation, en fonction de l’impact engendré, à leurs abords, sur le trafic routier. En outre, les projets devront prévoir, dans un délai de 240 jours, des travaux visant à améliorer les accès de circulation selon les recommandations de la municipalité.

Cette loi ne se limite pas seulement aux centres commerciaux, elle vise aussi les bâtiments résidentiels de plus de 500 places de parking, les services culturels de plus de 2 500 m2, les services de santé de plus de 7.500 m2 ou tout service public pouvant accueillir plus de 500 personnes.

estadao.com.br

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires