Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

réglementation plus stricte pour les paillotes

/ Europe

Une loi de protection du littoral suscite la polémique. Elle exige que de nombreuses terrasses de plage de la côte espagnole se conforment à la nouvelle réglementation, visant à protéger un environnement mis à rude épreuve par la pression touristique.

Les paillotes sur la plages d'Espagne vont être réglementées.
© David Allen

Le ministère de l’Environnement se défend toutefois de vouloir supprimer les paillotes, estimant que seul un faible nombre d’établissements pose de réels problèmes. Devant la commission environnementale du sénat, Juan Carlos Martín Fragueiro, secrétaire général de la Mer, a toutefois insisté sur le fait que les paillotes seront tenues d’appliquer une série de règlementations (emplacement, surface occupée, respect de certaines distances, etc.) afin de préserver le littoral.

Le gouvernement compte ainsi redéfinir les limites de plus de 10 000 km de côtes avant les prochaines élections. Les terrasses devront préférablement ne pas empiéter sur les zones de sable et les paillotes démontables ne pourront pas mesurer plus de 20 mètres. Les établissements fixes seront quant à eux limités à 150 mètres de longueur, dont 100 au maximum pourront être fermés.

Un dialogue avec les entrepreneurs et les administrations concernées a déjà commencé afin de délivrer les permis d’exploitation. De possibles entorses à la nouvelle règlementation sont à l’étude pour les zones côtières présentant des situations exceptionnelles, ce qui a provoqué une vive réaction de la part de groupes populaires qui dénoncent une application arbitraire de la loi sur le littoral. Le ministère de l’Environnement rejette cependant ces accusations avec vigueur en assurant que la loi serait la même pour tous, et que seuls les cas justifiés pourront éventuellement bénéficier d’aménagements de la règlementation.

Le sénateur José Luis Torres, du PP (Partido Popular : Parti Populaire), a demandé la clémence des législateurs en ce qui concerne les propriétés centenaires occupant l’espace public.

L’acquisition par l’état de domaines privés, afin de récupérer les zones côtières, sera de toute façon limitée cette année par la crise, mais l’opposition comme les socialistes se félicitent de l’avancement du processus de délimitation en cours.

La sénatrice Esmeralda Iranzo estime alarmistes les dénonciations de démantèlement total des paillotes, puisque la plupart des établissements conserveront leur permis d’exploitation. Elle espère que la loi sera appliquée de manière uniforme, indépendamment des administrations qui gouvernent les différentes régions concernées.

La recherche d’un équilibre devra rendre possible la préservation des espaces côtiers tout en laissant les restaurateurs libres de continuer à exercer leurs activités sur les plages.

noticias.terra.es

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires