Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

le cinéma utilisé contre les désastres du réchauffement climatique

/ Océanie

Un film tourné à Samoa par des habitants fait le tour du monde pour alerter des dangers que l’archipel encourt si rien n’est fait pour les aider à faire face au réchauffement climatique.

Huit communautés samoanes ont bénéficié d’un atelier de formation à la vidéo avec un programme des Nations Unies (UNDP-Global Environment Facility) et s’en servent maintenant pour montrer au monde entier les impacts néfastes du réchauffement climatique sur leur vie quotidienne. La vidéo met aussi en avant l’utilisation faite des bourses offertes par l’UNDP-GEF pour s’adapter à ces changements.

Selon un expert UNDP-GEF en biodiversité, les vidéos sont un outil particulièrement efficace à Samoa. Elles permettent de surmonter à la fois la barrière linguistique et l’illettrisme tout en correspondant parfaitement à la culture orale de la région. Les habitants en profitent pour illustrer et mettre en avant leurs traditions.

Ces vidéos participatives donnent les moyens aux populations touchées de se prendre en charge et d’influencer les décisions politiques qui affectent leur existence. Le film réalisé a été diffusé au Sommet de Copenhague en 2009 et était au programme du sommet sur l’environnement en Uruguay en mai dernier . On peut maintenant le trouver en ligne.

Les communautés gardent l’espoir de forcer ainsi les décideurs à écouter les communautés touchées par le réchauffement climatique, tout en espérant que cela se répercute sur leurs stratégies d’adaptation.

Il faut faire face aux changements

En août 2009, 8 communautés ont reçu une aide financière de l’UNDP, à utiliser comme bon leur semble pour s’adapter aux changements. Certains ont réalisé un film. Il nous raconte l’histoire de plages disparues, de ressources naturelles épuisées et… des répercussions désastreuses pour Samoa. D’autres ont choisi d’améliorer les routes ou de déplacer leurs villages dans les terres. Enfin, quelques uns ont construit une digue pour se protéger des inondations. Tous cependant vivent dans l’angoisse de tout perdre dès que la prochaine catastrophe surviendra.

Pour soutenir ces initiatives, d’autres projets vidéo similaires de l’UNDP existent au Maroc et bientôt en Namibie.

pacific.scoop.co.nz

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires