Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des promesses, toujours des promesses… de voitures électriques

David Shukman, correspondant environnement et science de BBC News, s’est étendu sur le sujet des voitures électriques en Grande-Bretagne. Comme s’il passait les vitesses de son véhicule respectueux de l’environnement, il revient en 5 points sur les inconvénients du tout-électrique.

cas des voitures électriques en grande-bretagne

J’agrippe le volant de ma voiture de sport électrique Tesla au moment de passer de 0 à 100 km/h en 4 secondes. Et voilà, le stéréotype du véhicule électrique lent et lourd de mon enfance disparaît. Mais si l’électricité, c’est cool, va-t-elle réussir à être pratique un jour ? La question fait rage au moment où le gouvernement de la coalition annonce son désir de lancer la révolution électrique sur les routes britanniques.

La Royal Academy of Engineering vient de produire un rapport montrant les conséquences de 30 millions de véhicules électriques arpentant le bitume britannique dans les décennies à venir. Conclusion ? Faisable, mais il faudra du courage. Passons les vitesses !

Première – Les batteries :

Les batteries pourront-elles être un jour suffisamment bon marché pour attirer les consommateurs ? Si elles sont suffisamment grosses pour parcourir une distance raisonnable, elles risquent d’ajouter des milliers d’euros au prix du véhicule, ce qui pourrait en décourager plus d’un.

Combien de temps dureront les batteries ? Cela dépendra du type de batterie mais en général, elles devraient pouvoir durer au moins 1 000 charges, soit minimum 3 ans. Et à l’instar des batteries de téléphones qui deviennent de plus en plus petites et légères, les innovations devraient également améliorer ces sources d’alimentation.

Seconde – La facture :

À l’heure actuelle, les propriétaires de voitures électriques sont encouragés par des crédits d’impôt, qui ne coûtent pas les yeux de la tête au gouvernement. Que se passera-t-il le jour où la moitié des voitures du pays sera exemptée de vignette automobile ? Quelle sera alors la réaction du Ministère des finances ?

Troisième – Le ravitaillement :

Des programmes pilotes prévoient l’installation de quelque 4 000 prises de ravitaillement dans le nord-est de l’Angleterre, Milton Keynes et Londres cette année. C’est déjà bien, mais comme cela se passe-t-il si vous n’avez pas de parking dans la rue ? Professeur Roger Kemp, directeur du rapport, fait remarquer :

Ce n’est pas vraiment possible de faire passer des câbles dans votre boîte aux lettres, sur le trottoir et jusqu’en bas de la rue. Et s’il pleut, allez-vous vraiment vous garer à 2 km de chez vous pour recharger votre voiture ?

Quatrième – L’organisation :

Que se passera-t-il quand des milliers de propriétaires de véhicules électroniques se retrouveront à un seul endroit, comme un stade de football, et voudront recharger leur voiture en même temps ? Qui paiera pour cette infrastructure et qui l’organisera ?

Malheureusement, c’est un cercle vicieux : aucune prise de ravitaillement ne sera installée tant qu’il n’y aura pas un nombre suffisant de voitures électriques. Et les gens n’achèteront pas de voitures électriques tant qu’ils ne seront pas en mesure de les recharger.

Cinquième – Les émissions de gaz carbonique :

Les voitures électriques seront aussi écologiques que l’électricité qu’elles utilisent. Selon le rapport, les voitures électriques alimentées par les différentes sources actuelles sont “marginalement plus écologiques” que leurs homologues à essence ou diesel les plus économiques.

Alors quelles sont les chances réelles de voir nos prochaines voitures circuler à l’électricité ?

Professeur Phil Blythe, co-auteur du rapport, estime que 5 à 10 % des voitures britanniques seront électriques dans les 10 ans à venir mais qu’il faudra que la mentalité des Britanniques négocie un virage à 180°. Il cite notamment l’exemple du programme télévisé Top Gear (équivalent d’Auto Moto) et son audience de 6,4 millions de téléspectateurs, preuve de l’amour des British envers leur voiture.
Finalement, il est dur, dur de se défaire de ses vieilles habitudes pas très écolos.

news.bbc.co.uk

Sur le même sujet :

Chine : l’heure de la voiture électrique approche à Shenzhen
Amérique du Nord : Honda boude la voiture électrique

Pour en savoir plus : Royal Academy of Engineering

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires