Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les Brésiliens vont se doucher à l'énergie solaire

/ Amérique du sud

Le gouvernement brésilien lance un ambitieux et onéreux programme de 2 milliards d’euros pour équiper 2,6 millions de foyers de douches combinant énergie électrique et solaire.

les douches solaires et électriques font leur apparition au Brésil
© Galina Cherepanova

Au Brésil, où il n’existe pratiquement pas de système de chauffage central, le moyen quasi-exclusif pour se laver à l’eau chaude est d’installer une douche électrique. Chaque année, on en vend la bagatelle de 12 millions.

La solution de la douche hybride serait, selon les experts, le meilleur compromis entre le chauffage au gaz (très polluant) et l’énergie solaire dont le coût d’équipement est élevé et pas forcément rentable à moyen terme.

Ce programme est avant tout à caractère social. Ces douches seront installées dans les 2 millions de maisons neuves destinées aux familles modestes adhérant au programme social Minha Casa, Minha Vida (Ma Maison, Ma Vie) et représentent un coût d’installation de 1.700 R$ (770 euros) par foyer.

Ces familles feront une économie de 40% d’électricité, fourniture qui pèse lourd dans leur portefeuille justement à cause de la douche et du réfrigérateur.

Les produits électriques domestiques consommant peu sont chers, et les classes les plus pauvres se tournent vers l’occasion mais en payent le prix sur leur facture d’électricité, analyse Maurício Tolmasquim, president de la Société de Recherche Energétique et initiateur du projet.

Le programme touchera aussi les classes moyennes grâce à des financements à taux avantageux qui permettront le remplacement de 660 000 douches actuelles.

En outre, près de 85 000 emplois seront créés, essentiellement dans le secteur de la construction pour mener à bien le projet.

Les projections en termes d’économies d’énergie sont également très prometteuses : 1200 GWh/an, soit la consommation annuelle d’une ville de 650 000 habitants ; ce qui équivaut à 220 000 tonnes de CO2 non rejetées par an. Un chiffre qui va surement aider le Brésil à respecter ses promesses de réduction d’émission de gaz à effet de serre.

Même si l’investissement est lourd et son amortissement long, il a le mérite d’ouvrir la voie à d’autres initiatives. Ainsi le gouvernement de l’État de São Paulo a signé un accord avec les distributeurs d’énergie afin que les financements destinés à l’efficacité énergétique soient utilisés pour remplacer les douches par des modèles hybrides. En outre, on compte déjà 13 000 maisons équipées de panneaux solaires sur tout l’État.

oglobo.globo.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires