Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

quand la mode allie le chic au durable…

À une époque où la mode est une ‘religion’ et l’environnement une préoccupation, l’exposition Going Green qui se tiendra au musée FIT de New York du 26 mai au 13 novembre 2010 explore le lien existant entre l’art du vêtement et le développement durable.

Eileen Costa photographie pour l'exposition Going green
© Eileen Costa, Musée FIT, New York

Les podiums des défilés de mode sont de plus en plus verts! Il n’est plus rare en effet d’admirer saison après saison, le travail de designers affichant sur scène leur ‘conscience écologique’. Going green met en évidence les créations de plusieurs protagonistes de l’éco-mode tels que Ciel, Bodkin, Edun, FIN et Black.

L’objectif de l’exposition n’est cependant pas de faire l’éloge des créateurs qui se sont engagés à réduire leur impact sur l’environnement. Going Green examine sans langue de bois les bonnes et les mauvaises pratiques environnementales des artisans de la mode au cours des deux derniers siècles ; le point de départ étant une robe de brocart de soie datant de 1760.

Pendant plus d’une heure, chacune des étapes de production sont passées au peigne fin. Les visiteurs découvriront entre autres avec stupeur que le recyclage créatif, mouvement en vogue dans l’univers du luxe, est loin d’être un concept nouveau. Au 19e siècle les créateurs réutilisaient déjà de belles matières pour insuffler une seconde vie aux vêtements.

L’étape de la teinture est historiquement l’une des formes les plus visibles des aspects négatifs de la mode sur l’environnement. Une robe de soie datant de 1860 colorée en vert dissimule de l’arsenic qui illustre les risques graves pour la santé du créateur et du consommateur que comportent l’utilisation de substances nocives. L’usage des teintures végétales est fort heureusement une alternative qui séduit de plus en plus de designers.

La santé et le traitement des travailleurs de l’industrie jouent également un rôle clé dans les racines historiques de l’éco-mode. Aux États-Unis, des organisations comme l’International Ladies Garment Workers Union (ILGWU) ont été misent en place pour assurer des pratiques de travail équitables dès le début du 20e siècle.

Avec plus de 100 vêtements et accessoires du milieu du 18e siècle à nos jours, Going green est plus qu’une exposition sur le lien unissant la mode à l’environnement : c’est un hommage à ses artisans pour qui chic rime avec éthique.

fitnyc.edu

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires