Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

premiers pas pour le recyclage de l’électronique

/ Amérique du sud

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’environnement, célébrée le 5 juin, le district de Santiago de Surco, dans la province de Lima, a lancé la première campagne de récupération d’appareils électriques et électroniques. L’objectif : sensibiliser la population au traitement de ce nouveau type de déchets.

image associée à déchets électroniques

Le recyclage du papier, du plastique ou des matières organiques, s’il est loin d’être généralisé, n’est plus une nouveauté au Pérou. Il n’en va pas de même pour les produits électroniques, qui se sont accumulés jusqu’à aujourd’hui sans qu’aucune mesure spécifique n’ait été prise concernant leur élimination.

La campagne Tecno Recicla Perú, (Le Pérou recycle la technologie) est donc une première au niveau national. Pour l’occasion, le ministre de l’Environnement, Antonio Brack, a fait le déplacement pour l’inaugurer aux côtés du maire du district, Juan Manuel del Mar. L’objectif de cette initiative est de permettre la collecte des appareils électroniques hors d’usage ou devenus obsolètes, afin de procéder à leur démontage et à la récupération des éléments recyclables.

Le parc, Parque de la Amistad, se transformera ainsi en lieu de collecte les 19, 20, 26 et 27 juin prochains. Les habitants de Santiago de Surco pourront y apporter leurs ordinateurs et périphériques, leurs lecteurs de DVD ou encore leurs téléphones mobiles ou sans fil dont ils souhaitent se débarrasser. Tous les appareils seront ensuite acheminés vers des sites spécialisés pour y être démantelés. Leurs composants seront alors séparés et envoyés vers différentes destinations. Selon leur nature : circuits électroniques, câbles en plastique et disques durs seront exportés vers les États-Unis, l’Allemagne ou la Chine afin de procéder à la récupération des métaux rares. Les autres métaux (cuivre, acier, aluminium) seront envoyés vers des fonderies pour l’élaboration de nouveaux produits. Enfin, certains éléments dangereux, comme le plomb, seront dirigés vers des déchetteries spécialisées pour y être traités.

En mettant en avant ces nouveaux secteurs de l’industrie, le projet permet aussi aux consommateurs de prendre conscience des enjeux écologiques et économiques liés au traitement de leurs déchets électriques et électroniques, et de mesurer l’importance de leur recyclage.

Cette campagne a pu voir le jour grâce au soutien de l’ONG péruvienne IPES. Sa mission principale est de promouvoir le développement durable en Amérique Latine et aux Caraïbes, en cherchant notamment à améliorer les conditions sociales des populations les plus défavorisées.

el Comercio

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires