Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

au Myanmar, l’armée complice de la déforestation

/ Asie

Le Myanmar possède une des dernières forêts vierges du monde et recèle 60% du bois de teck mondial. Bien que la Chine ait resserré ses contrôles aux frontières, le commerce illégal continue. Sur les 270 000 m3 de bois exportés vers la Chine en 2008, 90% seraient illégaux. Les convois de bois de contrebande sont bien souvent protégés par une armée pauvre et corrompue.

souche d'un arbre mort dans une vallée entourée de montagne
© Valeriy Ivanov

Ce sont des habitants de l’état de Kachin, au nord du Myanmar, qui le révèlent. Chaque jour, 15 camions de bois abattu illégalement passent la frontière via des check-points de l’armée. Pire, l’armée collecte un droit de passage sur ces cargaisons illégales.

Les fonctionnaires ne savent pas ce qui les attend après les élections de 2010. Dans ces conditions, ils n’ont aucun scrupule à faire tout ce qui peut leur rapporter un peu d’argent.

Selon Global Witness, les choses se sont pourtant améliorées. De 2005 à 2008, la contrebande de bois entre les deux pays a diminué de 70%. Mais les activités illégales restent importantes. 90% de tous les exports de bois vers la Chine sont illégaux.

La raison de ces pratiques est à chercher dans l’état catastrophique de l’économie du pays. Économie ruinée par des dizaines d’années de mauvaise gestion et de sanctions internationales. La junte militaire au pouvoir n’a donc pas hésité à puiser dans la manne du bois. Par conséquent, le Myanmar connaît un des taux de déforestation les plus élevés au monde.

La corruption généralisée a facilité cet état de fait. Certains soldats touchent 10 US Dollars par mois et pour survivre, ils n’hésitent pas à prendre part à des activités illégales.

Si la destination première du bois birman est la Chine, les pays occidentaux ont aussi leur part de responsabilité. Le Royaume-Uni est par exemple le premier marché des produits finis du bois travaillé en Chine.

Democratic Voice of Burma

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires