Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

l'entreprise Bayer jette l'éponge sur le riz transgénique

/ Amérique du sud

Bayer a retiré la semaine dernière sa demande d’autorisation de plantation de riz transgénique (nom de code Liberty Link) faite à la Commission Technique Nationale de Biosécurité. Cette décision met fin à un feuilleton qui dure depuis 15 mois.

récolte de riz
Champs de riz © JY Lee

Le Brésil ne sera donc pas, au moins pour le moment,  le premier pays au monde à produire et consommer du riz génétiquement modifié. Pour le responsable de la campagne anti-transgénique de Greenpeace, c’est un soulagement :

Personne ne veut de ce riz, affirme Iran Magno.

D’autant plus que Bayer n’a présenté aucune étude garantissant la sécurité pour la santé, la biodiversité et l’environnement. De son côté, Bayer parle de ‘nécessité d’amplifier le dialogue avec les principaux acteurs de la chaîne de production au Brésil’. En réalité, les producteurs ont été entendus en audiences publiques par la Commission et leurs conclusions sont sans equivoque : ce riz n’apporte rien de bénéfique. Au contraire, il mettrait en péril leurs exportations, comme ce fut le cas aux États-Unis en 2006 lorsque 3 variétés de riz transgénique ont contaminé les stocks américains lors d’une culture expérimentale. Depuis, le marché international nourrit la plus grande méfiance à l’égard de toute la filière du riz américain.

Les pressions de Bayer pour son riz transgénique n’empêche en tous cas pas la société allemande d’œuvrer en faveur de la prise de conscience écologique. Serait-ce pour se donner bonne conscience ? ou serait-ce une stratégie de lobbying ? Toujours est-il qu’au même moment on apprend que le projet ‘École Verte’ de Bayer vient de recevoir son 25 000ème visiteur. Ce projet permet aux élèves et enseignants de 120 écoles de la région de Rio de Janeiro de visiter un parcours spécialement créé sur 170 000 m2. Au menu : ballade au sein de la végétation, leçons de biodiversité, conseils en recyclage, films et expositions. Et, pour terminer, chaque élève a l’honneur de planter une graine d’arbre natif de La Forêt Atlantique… et non pas une graine de riz transgénique Liberty Link, puisque, on le sait désormais, cela reste encore interdit.

Envolverde.com.br

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires