Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un nouveau centre d’observation de la Terre

/ Europe

Le Ministre britannique de la recherche David Willetts vient d’annoncer la création d’un nouveau centre d’observation de la Terre depuis l’espace, au Royaume-Uni. Il aura pour mission d’acquérir des données sur l’environnement, notamment des informations sur la déforestation et les effets du changement climatique.

Le centre se trouvera à l’International Space Innovation Centre (ISIC) à Harwell dans l’Oxfordshire (sud-est de l’Angleterre) et ouvrira ses portes en avril 2011.

Il aura pour but d’exploiter le savoir-faire des experts britanniques dans l’observation terrestre. Le centre sera également utilisé comme centre d’opérations aériennes pour le contrôle des satellites.

Il permettra par ailleurs d’analyser les informations environnementales provenant de l’espace. Ceci aidera les scientifiques à comprendre comment le changement climatique affecte la planète.

La pollution au microscope

Professeur Alan O’Neill, directeur du Centre britannique de l’observation de la Terre, a déclaré : “En mettant les meilleurs outils scientifiques spatiaux à la disposition des chercheurs industriels, nous espérons développer une grande variété d’applications. Notamment la surveillance mondiale de la déforestation, de la concentration de gaz à effet de serre et des niveaux de pollution marine.”

Le centre pourrait accueillir jusqu’à 40 scientifiques dont bon nombre sera chargé de recueillir et de présenter la multitude d’informations provenant de satellites environnementaux. Les données seront ensuite mises à la disposition des scientifiques et du public du monde entier.

C’est le Ministre de la recherche David Willetts qui a détaillé le projet à l’occasion d’un discours, mercredi matin (21 juillet), au salon de l’aéronautique de Farnborough.

M. Willetts a déclaré :

L’ISIC fonctionnera main dans la main avec l’Agence spatiale britannique de sorte à devenir une installation incontournable sur le campus d’Harwell. La nouvelle Agence spatiale européenne, située à Harwell, fonctionne déjà très bien, en particulier en matière de science du changement climatique et d’applications connexes. Il s’agit d’un formidable catalyseur supplémentaire pour la recherche spatiale britannique.

BBC

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires