Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

du recyclage électronique pour lutter contre l’exclusion

/ Amérique du sud

La ville de Santa Fe, capitale de la province du même nom, a décidé de faire d’une pierre deux coups en offrant une formation à des jeunes en situation d’exclusion sociale, afin qu’ils apprennent comment démonter les ordinateurs en fin de vie. Les quelques 10 000 appareils qui terminaient jusqu’à présent dans les décharges publiques chaque année pourront désormais être reconditionnés, ou leurs composants recyclés.

Malgré la crise, la baisse annoncée des ventes de PC n’a pas eu lieu, notamment grâce à l’engouement pour les ordinateurs portables, dont les ventes ont progressé de 18,5 % au cours de l’année 2009. Le cabinet Gartner estime qu’en 2014 le nombre total de PC devrait dépasser les 500 millions d’unités dans le monde.

Baptisé Recuperando Futuro, (Récupérer le futur), le projet mis en œuvre par la ville de Santa Fe devrait permettre aux particuliers et surtout aux entreprises d’assurer le recyclage des ordinateurs usagés afin de valoriser les matières premières récupérables et de mettre un terme à la pollution engendrée par les substances dangereuses qu’ils contiennent.

Mais c’est avant tout le futur des jeunes personnes qui vont mener à bien ce processus de recyclage qu’il s’agit de ‘récupérer’. Malgré des parcours différents, ils ont tous entre 18 et 25 ans, sont issus de classes sociales défavorisées, et se trouvent actuellement sans emploi et sans diplôme. Le mois dernier, 25 jeunes adultes ont ainsi terminé leur formation, qui permettra même à certains d’entre eux de pouvoir travailler comme réparateurs de PC.

Ce mois-ci, un nouveau groupe de 25 commencera à son tour la formation. Ils recevront une bourse mensuelle de 700 pesos (130€ environ) ainsi qu’une aide pour le transport, et le petit déjeuner leur sera offert dans l’usine.

Grâce à cette initiative, près de 95% des matériaux qui composent les déchets électroniques pourront être recyclés. Jusqu’à présent, la totalité de ce type de résidus était éliminée sans aucun contrôle d’aucune sorte. Par ailleurs, 2% des appareils récupérés seront utilisés afin d’assembler de nouvelles machines, qui serviront à équiper des centres communautaires.

Le projet a connu un tel succès, auprès notamment d’entreprises et d’organismes publics ayant dû renouveler leur parc informatique, qu’il a été nécessaire d’ouvrir un nouvel entrepôt, afin de pouvoir continuer à recevoir les déchets électroniques.

El Litoral

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires