Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

un standard pour l’immobilier de haute qualité environnementale

/ Asie

Les immeubles poussent comme des champignons à Manille et constituent une menace pour l’environnement à long terme. Pour faire face à cette menace, le conseil philippin pour l’éco-construction (PHILGBC, Philippines Green Building Council) a, en plus de nombreuses actions ciblées, rédigé un standard sur le modèle de LEED et l’a adapté aux conditions locales.

La menace que pose le développement immobilier sur l’environnement est réelle. Les ressources en eau de la capitale et la capacité de traitement des déchets solides ont déjà atteint leur limite, et la crise énergétique menace.

Le conseil PHILBC est une organisation à but non lucratif et rédige actuellement un standard de même nature que le HQE français : Building for Ecologically Responsive Design Excellence (BERDE). Inspiré du LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) américain, il est adapté aux contraintes particulières du pays tropical pacifique. Le président de PHILGBC Christopher Dela Cruz explique la nécessité d’un tel standard :

Chaque architecte peut venir avec son plan voir les médias et clamer qu’il a réalisé un bâtiment LEED. Ca ne veut rien dire. Vous avez besoin d’une tierce partie pour vérifier que les recommandations du standard on bien été suivies.

Avant l’action de PHILGBC, l’éco-construction était abordée via des angles différents. Certains préconisaient la réduction de la consommation d’eau, d’autres la réduction des déchets solides, d’autres enfin la réduction de la consommation énergétique. C’est en 2002 que la première approche globale a été adoptée, donnant lieu à une esquisse du standard BERDE.

Outre la rédaction du standard, le PHILGBC organise des événements et actions variées. Le Philippine International Eco Show organisé par le conseil se tiendra par exemple le mois prochain. Action plus concrète, le ‘Philippine Energy Efficiency Project’ doit permettre de remplacer l’éclairage de plusieurs bâtiments publics par des lampes à faible consommation.

Le standard BERDE, bien que n’étant pas voué à entrer en concurrence avec le modèle LEED, a ses particularités. La plus évidente étant d’avoir inclus dans les critères d’évaluation le respect des monuments historiques. Ainsi, un projet parfaitement vert mais nécessitant la destruction du patrimoine national ne serait pas favorablement noté suivant le nouveau standard philippin.

Business World

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires