Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

'CO2 is green' affirme que le dioxyde de carbone n’est pas un polluant environnemental

/ Amérique du nord

Et si on nous avait terriblement menti ? Et si le dioxyde de carbone n’était pas la principale cause du réchauffement climatique ? C’est la bonne nouvelle (ou le canular) que tente de prêcher à qui veut bien l’entendre CO2 is green, un organisme à but non lucratif américain.

Toujours plus de CO2 pour une terre plus verte.

Véritable antithèse de la pensée dominante selon laquelle le dioxyde de carbone serait un polluant responsable du réchauffement climatique, le slogan de CO2 is green est aussi déroutant que percutant. Et ça marche ! Méconnue du grand public il y a encore un an, l’ONG dispose aujourd’hui de 3 466 sympathisants sur son Facebook et s’offre le luxe ce mois-ci d’acheter une bannière publicitaire d’une demi-page sur le Washington Post pour réhabiliter le CO2 en tant que molécule et non un déchet.

En image, on obtient un spot publicitaire de 30 secondes posté sur YouTube durant lequel une voix off affirme qu’aucune recherche scientifique ne saurait justifier que le CO2 est un polluant ; puis encourage les citoyens américains à contacter leurs sénateurs pour leurs demander de voter contre le projet de loi Kerry-Lieberman, prévu pour cet automne. Le texte en question vise à diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 17% sous les niveaux de 2005 d’ici 2020.

Le hic, c’est que CO2 is green serait en réalité l’antichambre du  lobby pétrolier américain Big Oil selon les sources  du New-York Times. Le  porte-parole de l’organisme,  H. Leighton Steward, est un administrateur délégué de la société productrice de pétrole et de gaz EOG Resources, et le directeur honoraire de l’American Petroleum Institute (API).

Autant vous dire que ce n’est pas la première fois que Big Oil tente de modifier la législation sur le changement climatique.  L’année dernière,  l’API a dépensé 8 millions de dollars en lobbying. Il a aussi récemment dévoilé une campagne publicitaire dans dix états américains s’opposant à l’appui du Congrès pour les taxes sur l’industrie pétrolière.

De prime abord, les allégations de CO2 is green semblent constituer un ramassis de paroles douteuses. D’autant plus qu’elles contredisent le quatrième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), publié en novembre 2007, qui déclare que le réchauffement climatique est sans équivoque généré en grande partie par les activités humaines. Mais ce sont précisément des propos aussi audacieux, à  caractère sensationnel, qui ont tendance à captiver l’attention de monsieur et madame tout le monde. Surtout lorsque la théorie du complot est mise en exergue sur le site internet de l’organisme.

Les américains ont été mal informés par des personnes qui profitent financièrement de propager ce mythe.

En tout cas, on n’a pas fini d’entendre parler de CO2 is green !

Change.org

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires