Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Annonce d’un partenariat bilatéral dans le secteur agricole

/ Afrique

Un partenariat de développement durable visant à renforcer la collaboration agricole entre l’Afrique et le Brésil a été annoncé lors de la 5ème semaine africaine des sciences agricoles qui s’est déroulée du 19 au 24 juillet dernier au Burkina Faso.

© Bruce Rolff

En mai dernier, le gouvernement brésilien a invité plusieurs ministres africains dans le cadre d’une rencontre sur la sécurité alimentaire intitulée ‘Dialogue Afrique/Brésil’.  Faisant suite à cette rencontre, la 5ème semaine africaine des sciences agricoles qui s’est tenue du 19 au 24 juillet à Ouagadougou a été l’occasion pour l’Afrique et le Brésil d’officialiser leur projet de collaboration agricole et leur désir d’entretenir des relations politiques plus étroites.

Hier encore englué dans le marasme socio-économique du tiers monde, le Brésil a démontré l’efficacité de son système de production agricole au point de devenir un leader mondial dans plusieurs secteurs de l’agro-business. Ce partenariat bilatéral constitue donc une véritable chance pour l’Afrique d’accélérer son processus de développement. Le Brésil entend en effet transposer son modèle en Afrique et faire bénéficier de son expertise scientifique au continent, tout en effectuant un transfert approprié des technologies agricoles.

Un appel à projets de recherche collaborative a parallèlement été lancé par l‘Embrapa, entreprise brésilienne de recherche agronomique. La sélection des projets s’effectuera à partir de critères scientifiques et économiques. Sept projets seront retenus parmi plus de quarante propositions présentées.

En dehors de l’Embrapa et du Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA), d’autres partenaires comme le Fonds international de développement agricole, le Département du Royaume-Uni pour le Développement International, la Banque mondiale et des organisations africaines de développement agricole, se sont greffés à cette initiative de recherche collaborative.

Malgré l’essor de technologies prometteuses, le potentiel d’innovation africain reste en deçà des impératifs de développement durable. Le Dr Monty Jones, co-président du Forum mondial pour la recherche agricole (GFAR) et directeur exécutif du FARA,  se réjouit de ce partenariat brésilo-africain, qu’il considère comme une étape majeure pour stimuler la croissance du continent ébène.

L’Afrique a le potentiel d’être le panier alimentaire de la planète (…) Mais le développement ne peut se faire sans innovation.

SciDev.Net

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires