Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

accord sur la réduction de l’intensité énergétique

/ Asie

Fin juillet, un sommet de 5 jours rassemblant les ministres de l’énergie de l’ASEAN (Association of South East Asian Nations) s’est tenu dans la ville de Dalat au Vietnam. Les participants se sont entendus sur une réduction conséquente de l’intensité énergétique dans leurs pays et d’autres mesures relatives à la réduction des émissions.


Le ministre de l’industrie et du commerce vietnamien Vu Huy Hoang s’est réjouit des résultats atteints.

Le meeting était centré sur la sécurité de l’approvisionnement et la protection de l’environnement via l’utilisation des énergies renouvelables.

Il s’est réjouit de la portée internationale de l’événement, avec la présence de représentants russes et américains. Mais les résultats les plus appréciables concernent les accords sur la réduction de l’intensité énergétique des pays membres.

Dans une déclaration conjointe, les représentants ont annoncé avoir décidé une réduction de 8% de l’intensité énergétique du bloc dès 2015, par rapport aux niveaux de 2005. L’intensité énergétique est le rapport entre production énergétique et PIB, soit la quantité d’énergie nécessaire pour produire une unité de PIB (voir l’article). D’autre part, ils se sont engagés à ce que 15% de la production d’énergie du bloc provienne des énergies renouvelables d’ici 5 ans.

Un cadre pour le suivi de ces décisions a été installé. Un plan d’actions, un mécanisme de surveillance et des revues périodiques doivent permettre d’atteindre les objectifs fixés.

Sundram Pushpanathan, vice secrétaire général de l’ASEAN, a rappelé que la consommation énergétique du bloc devrait doubler sur la période 2020-2030. D’autre part, il a souligné que les pays de l’ASEAN sont parmi les plus menacés par les conséquences du réchauffement climatique. Il s’est donc réjouit du fait que le sommet ait fait un pas vers une ASEAN plus écologique.

Outre les avancées dans d’autres domaines énergétiques tels que l’intégration des réseaux de transport d’électricité, le sommet a été l’occasion d’une remise de prix à des acteurs respectueux de l’environnement. Le Vietnam s’est vu remettre 4 prix. Le complexe touristique ‘Ana Mandara Resort’ s’est en effet vu remettre le prix de meilleur bâtiment tropical. D’autres prix concernant les meilleures réalisations d’éco-construction et de gestion de l’énergie ont été remis à 3 sociétés du pays.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires