Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des millions d’euros de dons pour les femmes des pays en développement

/ Europe

Une association dépendant de l’Église de Finlande, la Women’s Bank, a réussi à récolter 2 millions d’euros de dons. Ce fonds, créé en 2007, aide les femmes des pays en développement à s’installer à leur compte et à gagner leur indépendance.

© Cathy Yeulet

 

Un exploit, sûrement, accompli dans la discrétion. Un million d’euros de dons les deux premières années. Puis un autre encore, réuni en moins d’un an ! Les bénéficiaires : les femmes défavorisées du monde entier qui veulent créer leur entreprise et s’affranchir de la tutelle des hommes pour subvenir aux besoins de leur famille. Depuis 2007, cette petite organisation caritative, la Women’s Bank, gagne en notoriété et en moyens.

Sa présidente, Riitta Vermas, commente ce beau succès en ces termes :

C’est la preuve que ce que nous faisons est juste. Et que nous le faisons comme il faut. Nos campagnes de financement sont plus percutantes, nous multiplions les rencontres. À travers ces manifestations, nous avons augmenté notre visibilité. Et surtout, nous avons touché de nouveaux donateurs et bénévoles qui jouent un rôle essentiel dans notre travail.

Les réalisations ? Les dons versés à la Women’s Bank servent à financer la formation et les projets professionnels de dizaines de milliers de femmes entrepreneurs dans les pays en développement. Mais aussi des 200 agences bancaires de village à ce jour, maillons décisifs de l’essor de l’économie locale.

En ce moment, la Women’s Bank accompagne huit projets de développement en coopération, dont l’un a été mené à son terme. Cette année, elle a décidé de soutenir deux nouveaux projets, l’un en Sierra Leone, l’autre au Congo.

Mais l’organisation compte bien ne pas en rester là. L’idée ? Le don mensualisé, un moyen très efficace pour mener des projets de long terme.

Notre ambition est, d’ici quelques années, de récolter cinq millions d’euros par an, déclare la présidente.

Les donateurs sont essentiellement des Finlandais : particuliers, sociétés et communautés. Ils ont compris que c’est en sortant avant tout les femmes défavorisées de leur condition, que l’on parvient à faire redémarrer l’économie des sociétés en panne.  Une approche de la modernité qui fait de nombreux émules dans le nord de l’Europe.

Naisten Pankki

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires