Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les villes se mettent au vert

/ Amérique du nord

Ce n’est pas un hasard si cinq cités canadiennes arrivent au top 50 des villes les plus écologiques de la planète d’après le classement Mercer et si deux d’entre elles – Calgary et Ottawa  – se classent respectivement à la 1ère et 3ème position. Au pays de la feuille d’érable, l’environnement occupe une place de premier choix.

Vue de Calgary

Gregor Robertson, le maire de Vancouver a promis en 2009 que sa ville réduirait  son empreinte écologique au cours des 10 prochaines années. Cette année, il est allé plus loin en s’engageant à faire de Vancouver la ville la plus verte au monde. Pour atteindre cet objectif, diverses mesures telles que la réduction des déchets solides mis en décharge, l’incitation à la marche à pied et l’utilisation des transports en commun ont été misent en place. Par ailleurs, Vancouver désire se forger la réputation de chef de file dans la conception et la construction de bâtiments écologiques. De nombreux emplois verts ont alors été créés pour l’occasion. La ville a également lancé une vaste campagne de promotion sur les technologies qui ont un impact bénéfique sur la consommation d’énergie.

A Montréal, un mois seulement avant la Journée internationale sans voiture, Luc Ferrandez, le maire de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, se lance dans des vastes travaux de réaménagement urbain. Apaisement de la circulation, réorientation de certaines rues en espaces verts, la priorité de l’élu du ‘Projet Montréal’ est d’améliorer la qualité de vie de ses concitoyens.

Les commerçants s’inquiètent de ces nouveaux chantiers. Privés de stationnement,  les clients seront moins enclins à magasiner et à diner dans le quartier. Le maire du Plateau Mont-Royal reconnaît que le stationnement est un sujet sensible, mais la fin justifie les moyens selon lui.

Dans d’autres villes des progrès aussi significatifs se font ressentir. A Toronto les équipements et les initiatives se multiplient à l’intention des cyclistes. Et sur l’avenue University, la construction d’une résidence sans parking illustre le souci  du maire de gérer durablement le tissu urbain de sa ville.

De son côté, Regina supprime ses rues à sens unique et élargit ses trottoirs pour empêcher le stationnement sauvage.

Winnipeg Free Press, Online Edition

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires