Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La voiture de demain sera-t-elle recouverte de cannabis?

/ Amérique du nord

Prohibé dans la majorité des pays du monde, le cannabis pourrait bientôt envahir les routes nord-américaines. Motive Industries, une société canadienne basée en Alberta, présentera officiellement la Kestrel, une voiture électrique dont la carrosserie est constituée de nattes de chanvre, lors de la Conference and Trade Show EV 2010 qui se déroulera à Vancouver du 13 au 16 septembre prochain.

© Motive Industries INC.

Plus connue sur la toile sous le nom de ‘cannabis car’, la Kestrel est une voiture compacte de quatre places dotée d’un moteur électrique. En plus d’être fonctionnelle et élégante, la Motive Kestrel a le mérite d’être écologique et bon marché.

Si le Cannabis Sativa L appartient à la famille des Cannabacées, il ne faut pas si méprendre. Ce n’est ni le cannabis que l’on fume (interdit par la loi), ni la marijuana à usage médicale que l’on achète avec  ordonnance dans les dispensaires californiens. Le gouvernement canadien autorise à la compagnie Alberta Innovates Technology Futures (AIF) de cultiver le Cannabis Sativa L afin qu’il soit transformé en un matériau composite, résistant aux impacts aussi efficacement que la fibre de verre.

Autre point positif, la fabrication d’un bio-composite à base de chanvre est moins onéreux que celui à base de fibre de verre ; et sa production comporte moins de risques pour la santé du personnel. Il est également beaucoup plus léger que les composites en verre utilisés dans les voitures traditionnelles et bien moins polluant lors de la phase de recyclage.

L’idée n’est cependant pas nouvelle. En 1941, Henry Ford fabrique un prototype de voiture dont la coque était composée de matériaux issus de plantes incluant du chanvre. Par la suite, plusieurs concessionnaires comme Volkswagen, Peugeot ou Fiat ont incorporé partiellement du chanvre dans les panneaux de porte, les tableaux de bord ou les doublures de coffre. Une voiture de série pourvue d’une carrosserie totalement réalisée à partir de fibre de cannabis, ça c’est une grande première !

À ce jour, les premières données techniques sur la Krestel sont encore imprécises. Mais l’on sait déjà que la vitesse du véhicule sera limitée. Elle pourra atteindre tout au plus une vitesse de pointe de 90km/h. Et son autonomie sera comprise entre 40 et 160 kilomètres selon la capacité de la batterie. Le suspense en vaut cependant la chandelle. Dans moins de dix jours les aficionados de l’automobile découvriront ce petit ‘joujou’ technologique made in Canada.

Certes, il faudra encore attendre quelques années avant que la voiture électrique recouverte de chanvre soit commercialisée à grande échelle mais le ‘cannabis car’ offre néanmoins un aperçu des avancées de l’industrie automobile.

motiveind.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires