Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’énergie des vagues à la rescousse du pays

/ Océanie

Avec les objectifs d’énergie renouvelable fixés pour 2020, l’Australie et la Nouvelle-Zélande réfléchissent aux meilleures solutions à développer et les vagues pourraient bien être la clé du problème.


Les vagues qui s’écrasent sur la côte sud de l’Australie chaque année pourraient apporter trois fois plus que l’énergie dont le pays a besoin.

Cette recherche parue dans la Revue de l’Energie Renouvelable et Durable montre les contre-performances de l’Australie après des années de consommation d’énergies bon marché mais très polluantes. L’étude sur les vagues cherchait à démontrer la quantité d’énergie annuelle et sa fiabilité.

Le pays s’est engagé sur 20% d’énergie renouvelable utilisée en 2020, en misant largement sur l’énergie éolienne, mais l’énergie des vagues n’en est qu’à ses débuts. Les chercheurs de la CSIRO (Organisation de Recherche Industrielle et Scientifique du Commonwealth) estiment que le quota est raisonnable si on essaye d’atteindre la moitié grâce aux vagues.

L’idée séduit aussi en Nouvelle-Zélande, avec ses 15 200 km de côtes (10ème rang mondial) et déjà 73% de l’électricité issue des énergies renouvelables, et un objectif de 90% pour 2020. Un budget de 21 millions de dollars sur 4 ans vient d’être alloué par le Fonds de Développement des Énergies Marines aux îles Chathams (NZ) pour construire une colonne d’eau oscillante qui produirait la moitié de l’énergie consommée par l’archipel.

En Australie, les recherches montrent que les vagues sont suffisantes 90% du temps, donc plus intéressantes que le vent ou le soleil qui ne génèrent de l’énergie qu’à certains moment de la journée et/ou de l’année. L’inconvénient majeur est de redistribuer l’énergie des vagues dans les régions reculées.

Avec les élections qui approchent, le gouvernement est sous pression vis-à-vis du coût des émissions de gaz carbonique et des investissements dans les énergies propres. L’Australie est un des pays développés qui polluent le plus, avec 80% de son électricité venant du charbon. Les recherches récemment publiées apportent les cartes des endroits les plus prometteurs et des solutions qui conviendraient par temps calme et lors de tempêtes, en lien avec la grille des énergies renouvelables sur laquelle travaille actuellement l’Australie.

Les chercheurs se sont concentrés sur des zones de 20m de profondeur maximum qui correspondent aux tendances des nouveaux systèmes d’énergie des vagues sur le marché.

stuff.co.nz

Entretien radio disponible :

abc.net.au

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires