Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Mariages verts ?

/ Asie

Au Japon, de plus en plus de couples désirent placer leur mariage sous le signe du développement durable. Un des mariages les plus réussis de ce côté-là s’est tenu en avril 2009. Plus d’un an après, les journalistes du Japan Times ont retrouvé les protagonistes.


Shigeru Komori, 42 ans, travaille au ministère de l’environnement. Tomoko Hoshino a 40 ans et travaille dans une antenne des Nations Unies sur les problématiques environnementales. Ces deux défenseurs de la cause verte se sont mariés l’an dernier. D’une manière un peu spéciale…

Ils ont envoyé les invitations par e-mail, pour économiser le papier bien sûr. Avec un petit mot à la fin de l’invitation : ‘Comprenez, nous essayons de faire un geste pour l’environnement !’. La mariée ne portait pas la robe traditionnelle, mais un vêtement en fibre végétale qu’elle réutilise depuis régulièrement. Lors de ce mariage, pas de gâteau. Au dessert, tout le monde a eu droit à assister au plantage d’un pêcher. Autre idée originale, les époux ont investi 60,000 yens (environ 550 euros) dans un programme de réduction des émissions au Brésil, correspondant à environ 8 tonnes de CO2.

Pour Hoshino, ça valait le coup.

Ça nous a coûté cher, mais on a ainsi pu commencer notre vie de couple de notre propre manière.

Quand on a retrouvé le couple dans sa maison, il nous a montré le pêcher toujours là.

Cet arbuste, on le bichonnera même si on doit déménager et le replanter ailleurs. C’est le témoin de notre engagement.

Même si tous les couples ne sont pas aussi perfectionnistes que ce ménage, une vraie tendance est en train de naître sur l’archipel. Taro Katsura est le patron de Ladirb, une agence d’organisation de mariages. Selon lui, environ 30% des clients réfléchissent aux moyens de réduire leur empreinte carbone. Il ajoute que la tendance n’est pas exclusive à la capitale. Selon lui, les mesures les plus faciles à prendre sont de remplacer les baguettes jetables par des instruments que les invités peuvent rapporter chez eux et réutiliser. Un soin particulier peut aussi être apporté aux cadeaux que les époux font aux invités (tradition un peu différente de celle appliquée en occident).

Mais d’autres vont plus loin. Yoshihito Miyakoshi, à 31 ans, a ainsi prévu d’inviter des organisations de protection de l’environnement qui feront des exposés sur leurs actions lors de son mariage. Alors, si vous êtes invité à un mariage japonais, ce sera peut-être l’occasion d’en apprendre beaucoup sur le développement durable !

japantimes.co.jp

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires