Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

les pays centraméricains cherchent une stratégie commune pour réduire leurs émissions

/ Amérique du sud

Grâce au soutien financier de l’agence de coopération technique allemande pour le développement (GTZ), huit pays d’Amérique centrale et des Caraïbes développent des mécanismes permettant de lutter contre la déforestation et les rejets de dioxyde de carbone qu’elle provoque. Ces nouveaux outils seront présentés lors de la prochaine conférence de l’ONU sur le changement climatique, qui aura lieu à partir du 29 novembre à Cancún, au Mexique.

Deforestation Guatemala. © Pati Gaitan

Dans le cadre du programme des Nations unies de Réduction des Émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation (REDD), le Belize, le Costa Rica, le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, le Panamá et la République Dominicaine s’efforcent de mettre en place des mécanismes durables de compensation des émissions de CO2 provoquées par la déforestation.

Après le Belize, c’est maintenant au tour du Salvador d’accueillir les experts chargés de la planification des activités nationales que les pays de la région impliqués dans le REDD pourront développer grâce aux 15 millions de dollars offerts par l’Agence de coopération technique allemande.

Concrètement, cette initiative devrait se traduire par l’achat d’équipements, la mise en place de cabinets-conseil, la formation de professionnels et l’attribution de subventions locales pour financer des projets pilotes. Le programme REDD cherche également à promouvoir le dialogue entre les institutions nationales, régionales et mondiales, afin de lutter contre la déforestation de manière plus efficace. Ces objectifs impliquent entre autres la création d’un cadre juridique favorable aux initiatives de compensation des émissions.

À l’heure actuelle, la déforestation en Amérique centrale continue au rythme alarmant de 44 hectares par heure, un chiffre qui n’a pas évolué depuis 10 ans. Il ne reste déjà plus que 36,5% du couvert forestier originel.

Pour les 40 millions d’habitants de l’isthme centraméricain, déjà très exposé aux séismes et à de violentes tempêtes tropicales, l’atténuation des effets du changement climatique revêt une importance particulière. La lutte contre la déforestation permettrait de diminuer les émissions de CO2 tout en préservant l’incroyable biodiversité des forêts tropicales.

hoy.com.do

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires