Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les technologies de l’information au service des communautés agricoles

/ Asie

Internet permet aux instituts de recherche indiens de mieux communiquer avec les producteurs. Les avancées concrètes apportées par les Technologies de l’Information (TI) sont déjà connues depuis longtemps, mais le rythme semble s’accélérer. Notamment grâce à la mise à disposition de l’information dans les dialectes parlés par les agriculteurs.

© Yuriy Chertok

Dr. V.A. Parthasarathy est le directeur de l’institut indien de recherche sur les épices (Indian Institute of Spice Research – IISR) :

Reconnaissant le potentiel des TI pour disséminer la connaissance, nous avons mis en place plusieurs plateformes pour atteindre les utilisateurs.

Dans leur forme la plus simple, ces plateformes sont constituées d’un simple site Internet donnant des informations aux agriculteurs. Mais les sites en anglais ne sont pas forcément utiles pour un public parlant des dialectes indiens.

Nous avons maintenu un site en anglais depuis des années. Pour devenir plus accessible, nous avons décidé récemment de mettre en ligne une version en Malayâlam.

P.C. Manoj est le directeur du Krishi Vigyan Kendras (KVK) de Peruvannamuzhi. Les KVK, des centres de dissémination de la connaissance relative à l’agriculture, ont été créés en 1983. Ils prennent un coup de jeune avec l’arrivée des nouvelles technologies.

Permettant de s’informer des dates de séminaires, de connaître les meilleures semences pour une région et une période données ou des dernières innovations technologiques pertinentes, ces plateformes de communication ont une valeur certaine pour tirer certaines zones agricoles de la pauvreté.

Informer dans les langues locales est un passage nécessaire pour généraliser l’adoption des meilleures techniques. Utiliser le Malayâlam est plus approprié pour atteindre les agriculteurs locaux. Nous allons enrichir les contenus pour être encore plus utiles.

Les informations sur les prix des marchés sont ajoutées progressivement. Cela permet aux agriculteurs de prendre des décisions étayées quand ils achètent les semis ou revendent leur production. La création de ce type de services par les pouvoirs publics est bienvenue et permettra sans doute de venir en aide à une population dans une situation difficile.

thehindu.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires