Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

des turbines fluviales sur le Rhin, une solution aux problèmes de l’hydroélectrique?

/ Europe

La société leader mondial dans la fabrication de pompes se lance dans l’énergie avec un concept original. KSB a installé deux turbines sur le lit du Rhin, à 5 mètres de profondeur. La société veut tester cette solution pendant 1 an avant de savoir si elle peut être déployée à grande échelle. L’innovation ingénieuse pourrait permettre de résoudre les problèmes créés par les barrages des centrales hydroélectriques classiques.

Turbines fluviales © 2010 KSB AG

L’hydroélectrique, c’est l’énergie renouvelable presque parfaite. Contrairement au solaire et à l’éolien, sa production peut être contrôlée en ouvrant ou pas les vannes. Malheureusement, elle peut avoir une influence négative sur l’environnement, comme c’est le cas en Chine et en Asie du Sud-Est.

La société basée sur les rives du Rhin à Frankenthal a peut être trouvé la solution. Ses ‘turbines fluviales’ n’ont aucune influence sur l’environnement. Elles permettent la récupération de l’énergie du fleuve sans trace apparente à l’extérieur, sauf quelques poteaux de signalisation destinés à localiser les engins. KSB a bien choisi son site, puisque cette section du fleuve est interdite à la navigation. La faune n’est pas non plus influencée, puisque des protections empêchent les poissons de se faire hacher menu par les aubes de la turbine.

Grâce à une vitesse des eaux de 2 mètres par seconde à cet endroit, les deux générateurs de test vont permettre de fournir de l’électricité correspondant à la consommation de 10 foyers allemands. Autant dire que le dispositif devrait être installé en quantité pour participer significativement au mix-énergétique du pays. Mais l’entreprise y croit, et elle a identifié un marché suffisant pour rendre son investissement intéressant. Qui sait si l’avenir des énergies renouvelables n’est pas dans un tapis de turbines posé sur le lit des fleuves allemands !

rhein-zeitung.de

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires