Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le chef du panel international sur le changement climatique se déclare favorable au développement du nucléaire civil

/ Asie

Environnementaliste chevronné, le responsable de l’organisme des Nations Unies a approuvé la politique indienne de développement du nucléaire. L’influence et la stature de R.K. Pachauri a même donné lieu à un revirement improbable du parti communiste en la faveur de cette forme d’énergie.

© Martin Mure¡nsky

L’énergie nucléaire est dans tous les discours en Asie, dont la croissance économique folle est un défi majeur pour la production d’électricité. La Chine qui maîtrise depuis peu la quatrième génération de réacteurs nucléaires (voir La Chine entre dans le club des pays qui maitrisent la 4ème génération de réacteurs nucléaires) a plusieurs dizaines de centrales en construction. La Corée multiplie les partenariats pour exporter sa technologie, le dernier en date étant un accord préliminaire avec l’Argentine (voir La Corée et l’Argentine signent un accord pour un projet de centrale nucléaire). Le Vietnam et la Thaïlande parlent d’adopter la solution. En Inde, le sujet est d’actualité depuis l’offre de coopération avec les États-Unis, qui donne au pays accès à la technologie internationale alors qu’il n’est pas signataire des traités de non prolifération.

Cette semaine, R.K. Pachauri, vétéran de la cause environnementale et dirigeant du panel sur le climat à l’ONU, a apporté son soutien au développement du nucléaire civil.

Le nucléaire sera certainement une importante source d’énergie dans le futur.

Tout en réclamant des investissements pour les énergies renouvelables, il a cité l’exemple de la France comme un exemple de réussite dans l’adoption de l’atome comme source d’énergie.

Cette déclaration va certainement faciliter la tâche du gouvernement indien pour faire passer des décisions pro nucléaires. Une loi sur la limitation de la responsabilité des producteurs est en discussion au parlement. Les partis d’extrême gauche sont farouchement opposés à cette loi. Et sont souvent considérés comme tout simplement opposés au nucléaire. Pourtant, Sitaram Yechury, chef du parti communiste indien, est apparu aux côtés de Pachauri lors de sa déclaration pro nucléaire. Il a sans ambiguïté déclaré sa position :

Je ne suis pas contre le nucléaire. D’ici trois générations, ce sera une des énergies les plus utilisées.

Si même les opposants ne s’y opposent plus, fort est à parier que le nucléaire va se développer à toute allure !

sify.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires