Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

60% des hôtels ne respectent pas les réglementations sur l’environnement

/ Asie

On compte 702 hôtels dans la célèbre station balnéaire thaï de Phuket. Seulement 273 d’entre eux ont obtenu leur licence d’exploitation. Celle-ci prouvant qu’ils se sont soumis aux exigences légales en matière de protection de l’environnement et de sécurité notamment. Mais que fait le gouvernement pour remédier au problème des non-licenciés?

 

© Sungjin Kim

Phuket doit son succès à un cadre naturel idyllique. Est-ce qu’il pourra être conservé longtemps ? Dur à dire. Les autorités ont pris des mesures pour protéger le site. Phuket a été classée ‘zone de protection de l’environnement’. Tous les hôtels de plus de 79 chambres devraient ainsi passer par une étude d’impact environnemental. Mais à peine 40% s’y collent. Niwit Arunrat, le vice gouverneur, a promis que ceux qui ne respectaient pas la loi seraient fermés. Seulement, on voit mal comment la station balnéaire pourrait survivre si 60% de ses hôtels étaient fermés.

Selon Niwit, le fait de n’avoir pas de licence prouve qu’un hôtel ne respecte pas les mesures de suivi de la construction, ni celles concernant la protection de l’environnement. D’autre part, ces hôtels ne paient très probablement pas leurs taxes.

Quand on demande aux propriétaires pourquoi une violation si ouverte de la loi est faite, la réponse est unanime

on ne peut pas se le permettre.

Inquiétant! Si les hôtels ne peuvent pas se permettre une étude d’impact environnemental, fort est à parier que les investissements en matière de sécurité et d’hygiène sont gardés au minimum.

bangkokpost.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires