Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

se sacrifie pour les générations futures en abandonnant la pêche

/ Océanie

Avec la certitude de disparaître d’ici 50 ans, le petit archipel des Kiribati prévoit d’abandonner son activité principale pour un projet de sauvegarde de la richesse du monde marin.

Kiribati, un petit archipel de 33 îles, sera l’un des premiers à disparaître englouti par la montée des océans. Il vient de prendre une décision qui condamne aussi presque certainement son économie : fermer 150 km² de mer à la pêche, activité qui représente la moitié des revenus du gouvernement, d’ici 40 ans. La motivation d’une telle décision est clair pour le Président de l’archipel :

Il faut faire des sacrifices pour préserver le monde de nos enfants et petits-enfants.

Dans 40 ans, Kiribati ne sera plus habitable : les sources en eau potable seront contaminées par la montée de la mer, qui aura également ravagé les terres de cultures et les villages. Le gouvernement, un des plus pauvres du monde, prospecte actuellement pour acheter des terres à l’étranger et y reloger sa population.

Il reste cependant à l’île sa prestigieuse réserve naturelle, la zone protégée des îles Phoenix, Phoenix Islands Protected Area (PIPA), le plus grand site marin du Patrimoine Mondial.

La réserve fait partie d’un projet bien plus ambitieux du Président : le Pacific Oceanscape, plus grand que les États-Unis, le Canada et le Mexique réunis, où les pays partenaires (16 ont déjà dit oui) s’allieront pour garder l’océan en bonne santé, grâce au contrôle de la pêche, la protection de la biodiversité et la réduction des dégâts humains.

L’initiative du Président est très chaleureusement applaudie la semaine dernière lors de la conférence California and World Ocean 2010, apportant l’espoir d’une nouvelle gestion du monde marin.

eventpolynesia.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires