Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

En 2010, le barrage des trois gorges a évité 26,6 milliards de yuans de dégâts

Chine / / Asie

Les pluies de juillet 2010 qui se sont abattues sur la Chine étaient équivalentes à celles de 1998, année d’inondations terribles. Pourtant, les pertes humaines et dégâts matériels dans le bassin du Yangtse ont été limités. La preuve par l’exemple que le barrage des trois gorges a rempli sa fonction première de régulation du niveau des eaux.

© Laura Wrede

Le plus grand complexe hydroélectrique au monde a fonctionné pour la première fois à pleine puissance cette année. Outre son rôle d’usine hydroélectrique, le barrage des trois gorges a une fonction de régulation des eaux du Yangtse. La protection des populations des caprices de la ‘rivière mère de la civilisation chinoise’ est un problème majeur depuis l’antiquité. Selon la mythologie chinoise, le grand Yu serait devenu empereur grâce aux résultats de son action dans le domaine. Les dynasties sont tombées suite à des inondations majeures. La république populaire aurait-elle trouvé la solution à ce que 2 000 ans d’empire n’ont pas pu résoudre ? Selon les premières études de ce qui s’est passé en juillet dernier, il semblerait que oui.

Grâce à sa retenue d’une capacité de 39,3 milliards de mètres cubes, le complexe permet de stopper les ‘inondations du millénaire’ voir celles des ’10 000 ans’. Les premières sont définies par un débit en amont de 98 800 mètres cubes par seconde, les secondes par un débit de 113 000 mètres cubes par seconde. Mais il s’agit là de chiffres de dimensionnement de l’ouvrage. Cette année, le barrage a du être confronté à la réalité pour la première fois. Le 20 septembre, le débit des eaux entrant dans le bassin de retenue était de 70 000 mètres cubes par seconde. Un débit supérieur à ce qui coulait au même endroit en 1998, avant la finition du barrage. Cette année là, les dégâts causés en aval ont été tragiques. Alors, les défenseurs du mastodonte se réjouissent et le font savoir. En rapportant les dégâts de 1998 au débit d’alors, ils estiment qu’en conservant le même ratio pertes / débit, 2010 aurait sans le barrage occasionné 26,63 milliards de yuans de dégâts (environ 2,9 milliards d’euros). En ajoutant cette économie à l’électricité propre produite, cela fait un bilan positif pour l’entreprise. Reste à savoir ce qu’en pense le million de personnes des zones inondées par le bassin qui ont été déplacées.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires