Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Comment concilier Tourisme et Développement Durable? L'exemple de l'île do Sal

/ Afrique

La première grande erreur des récentes stratégies politiques pour le développement touristique est d’inverser les valeurs. Le pilier environnemental devrait être le premier à être préservé mais malheureusement l’accent est d’abord mis sur le volet économique, détruisant le potentiel touristique à long terme.

Santa Maria, Ile do Sal, Cap Vert © Henryk Kotowski

L’île do Sal est la seule île de l’archipel qui s’est développée grâce à ses propres ressources naturelles. Les salines de Pedra de Lume et Santa Maria forment une des merveilles naturelles du Cap Vert qui possède des caractéristiques géographiques lui ayant permis d’accueillir un aéroport international, base d’un développement touristique fortement poussé par les gouvernements successifs à travers des campagnes agressives, dans le but d’attirer investisseurs et touristes. Mais ces campagnes peuvent s’avérer désastreuses sans la définition préalable d’un plan de développement durable qui s’appuie, dans l’ordre, sur les 3 piliers : Environnemental, Social, Économique.

Si cet ordre de priorité avait été respecté sur la Ilha do Sal, on n’aurait pas assisté à la disparition complète des salines de Santa Maria, sacrifiées sur l’autel d’une construction immobilière peu soucieuse de la nature et de ses sols. Que dire des galeries commerciales et des immeubles construits en bordure de plage, qui, en plus de violer les règles de construction en zones littorales, gâchent la vue et l’accès à la mer ? On peut aussi évoquer le disparition des dunes où vivent des plantes et des insectes rares, l’absence de réserves naturelles. Tout comme l’inexistence d’un impôt sur les recettes touristiques destiné à la préservation de l’environnement local.

Sur le pilier social, les rues mal éclairées, les routes en piteux état, les conditions déplorables dans lesquelles les populations locales se trouvent logées prouvent que la santé, la sécurité et la qualité de vie des travailleurs du tourisme n’a pas été prise en compte dans les différents projets de développement.

Les hôtels demandent fréquemment aux touristes de répondre à des questionnaires de satisfaction mais quand mènera-t-on une enquête pour analyser l’indice de satisfaction des communautés et de l’impact que génère le tourisme sur les populations locales ? Cela permettrait de réfléchir plus en amont aux dimensions éthiques et de responsabilité sociale.

Enfin, sur le plan économique, il ne faut pas confondre croissance et développement économique. Le développement mise sur l’innovation, la qualité et l’excellence dans un contexte de ressources finies et à préserver. Les autorités ne peuvent pas négliger cela sous peine de mener l’île do Sal à sa perte.

liberal.sapo.cv

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires