Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La candidate du Parti Vert ne prendra pas parti en vue du second tour de la présidentielle

/ Amérique du sud

Marina Silva a donc mis fin au suspens qui durait depuis la fin du 1er tour où elle avait réussi une superbe percée avec 20% des votes, non sans avoir fait passer son message et ses propositions aux deux candidats en lice.

Marina Silva, 2009

Même sans concourir, nous sommes au second tour avec notre programme et nos idées. Ceci est notre contribution pour que le processus électoral dépasse les vieux clivages et introduise le thème du développement durable que nous portons, a-t-elle affirmé dimanche soir devant ses partisans.

Extrêmement courtisée par les deux candidats du second tour, Dilma Roussef et José Serra, elle a donc décidé de ne pas donner de consignes de vote à ses électeurs, mélange de déçus des partis traditionnels et de convaincus par sa politique qui prône un développement économique du Brésil mais pas à n’importe quel coût.

Pour elle, les réponses apportées par les deux candidats à son Agenda pour un Brésil ‘juste et durable’ sont insuffisantes. Voici une synthèse des 42 propositions soumises par la candidate et son parti.

Transparence et éthique : divulgation sur l’internet du suivi des devis, appels d’offres et états d’évolution des dépenses du gouvernement.

Éducation pour une société de la connaissance :

Hausse des dépenses pour l’éducation à hauteur de 7% du PIB.

Priorité donnée dans l’accès à l’éducation en crèche et école primaire.

Lutte pour l’alphabétisation des jeunes entre 15 et 30 ans.

Valorisation des professeurs de l’enseignement public par les salaires, l’accès universel aux ordinateurs et à l’internet, des programmes de formation continue.

Sécurité publique : réinsertion scolaire des jeunes marginalisés :

Revalorisation salariale des policiers afin de diminuer leur corruption et s’assurer de leur implication totale à la sécurité publique.

Changements climatiques, énergie et infrastructures :

Création d’une Agence indépendante pour une Politique Nationale des Changements Climatiques avec objectifs annuels obligatoires en terme d’émissions de gaz à effet de serre et bilans réguliers basés sur des indicateurs d’intensité des émissions émises par l’économie brésilienne.

Participation des énergies renouvelables portée à 10% de la matrice énergétique.

Fin des centrales thermoélectriques fonctionnant au diesel et au charbon.

Création du Conseil National de Politique Énergétique avec participation de la société civile.

Suppression de la TVA sur les véhicules électriques et hybrides.

Moratoire sur l’énergie nucléaire.

Création d’un Système National de Prévention et d’Alerte des catastrophes naturelles.

Universalisation de l’accès à l’internet haut débit à tout le Brésil.

Adaptation du projet de Belo Monte aux exigences socio-environnementales de la région.

Sécurité sociale : santé, assistance sociale, retraites

10% du budget fédéral consacré à la santé.

Programme ‘Santé de la Famille’ pour 80% minimum de la population d’ici 2014.

Objectif de 75% des foyers reliés au tout-à-l’égout d’ici 2014.

Traçabilité et étiquetage des tous les aliments transgéniques.

Protection de la biodiversité naturelle et culturelle

Déforestation zéro de la végétation native primaire et secondaire.

Véto aux propositions d’altérations du Code des Forêts qui réduiraient les zones de préservation.

Création d’un Plan National pour une Agriculture Durable.

Démarcation et homologation des terres indigènes et création d’un fond de soutien aux projets de ces populations.

Création d’un Système National de la Culture doté d’un budget et d’un pouvoir décentralisé.

Combat à toute forme de discrimination raciale, sexuelle et religieuse.

Dépenses publiques :

Dépenses de fonctionnement des institutions limitées à la moitié du taux de croissance du PIB.

Réforme fiscale :

Simplification des impôts.

Information clarifiée au consommateur sur le montant des impôts dans la composition des prix des produits et services.

Adaptation des impôts et taxes en fonction des impacts sur l’environnement et les émissions de gaz à effet de serre.

Politique internationale : dédiée à la promotion de la paix, de la liberté, de la démocratie et du respect des droits de l’Homme.

estadao.com.br

alfredosirkis.blogspot.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires