Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Greenpeace s’attaque aux banques et à leur greenwashing

/ Océanie

Un rapport commandé par Greenpeace dénonce l’hypocrisie des banques qui se vantent d’être vertes tout en finançant l’une des énergies les plus polluantes.

Quatre grandes banques australiennes (ANZ, National Australia, Commonwealth and Westpac) ont versé plus de 5 milliards de dollars en 5 ans dans l’exploitation du charbon tout en faisant valoir leur image verte, pour laquelle elles ont en fait investi six fois moins, révèle un rapport de Greenpeace.

Ces institutions ont les moyens de faire de leur image écolo une réalité mais cela ne sera intéressant pour elles seulement une fois qu’elles auront investi dans les énergies propres. Selon Greenpeace, les banques dépensent une fortune pour créer l’illusion d’un intérêt pour l’environnement mais s’engagent dans les énergies polluantes sans compter.

Douze nouvelles stations d’exploitation du charbon sont en projet et n’attendent que le feu vert d’une des banques. Pour Greenpeace, il s’agirait de faire davantage correspondre les belles paroles aux actions, et ainsi ne pas condamner les générations futures à utiliser les sources d’énergie non viables.

Parmi les autres banques figurant dans le rapport, Greenpeace en répertorie deux qui ne financent pas l’industrie du charbon, mais pas non plus les énergies durables.

sbs.com.au

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires