Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

mauvaise élève du développement durable

/ Océanie

Loin du cliché des grands espaces, des plages à perte de vue et des surfeurs proches de la nature, un nouveau rapport commissionné par WWF classe l’Australie parmi les 10 pays les moins viables pour l’environnement.

Plage Tamarama, Sydney, Australie © Debra Law

Ce classement évalue les ressources naturelles nécessaires pour subvenir au mode de vie d’une personne, transport, énergie, etc…L’Australien moyen utiliserait l’équivalent de 7 hectares, le huitième moins bon résultat mondial.

Une mauvaise nouvelle ne venant jamais seule, le rapport établit aussi que la Terre a perdu un tiers de sa biodiversité depuis 1970, et là encore, l’Australie arrive en tête avec 18 espèces indigènes disparues en 200 ans.

Les parcs nationaux contribuent à la sauvegarde mais ne suffisent pas face au changement climatique qui repousse toute la flore et la faune 100 km plus au sud et 1 km plus en altitude. Le pays n’a d’ailleurs que peu de montagnes et les parcs, qui divisent le territoire en petites parcelles, ne peuvent pas compenser tous les dégâts causés.

Il va maintenant bien falloir tenter de répondre à cette question : que font les Australiens de si différent des Aborigènes pour courir à leur propre perte alors que tout a si bien fonctionné pendant 60 000 ans ?!

abc.net.au

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires