Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Pour inciter au tri des déchets ménagers, certains emploient la méthode musclée

/ Asie

La gestion des déchets en Chine est un problème majeur. Concernant les pratiques de tri sélectif, le pays doit rattraper son retard avant d’étouffer dans les ordures. Hangzhou teste un système extrême : marquer les sacs des habitants et contrôler ceux qui ne respectent pas les règles.


Le problème est universel : comment inciter la population à trier les déchets ménagers ? C’est tellement plus facile de tout mettre dans le même sac ! La capitale du Zhejiang Hangzhou a mis en place l’année dernière un système de collecte sélective des déchets. Les résultats ne donnent pas satisfaction, surtout du fait du peu de coopération de la part de la population. Alors toutes les méthodes sont considérées. Et une mesure assez particulière est en train d’être testée dans un des quartiers de la ville.

D’abord, on a distribué des sacs poubelle gratuitement aux habitants du quartier. Accueil favorable garanti. Jusqu’au jour où ceux qui sont attentifs ont remarqué que sur ces sacs figuraient leur adresse complète. Inquiétudes. A quoi cela peut-il donc servir ? Tout simple : tous les soirs, les employés municipaux qui collectent les déchets ouvrent chaque sac et notent ceux qui ont mélangé les ordures.

Les conséquences ne sont pas bien graves : il s’agit juste de tenir un tableau au pied de chaque immeuble, donnant des ‘bon points’ à ceux qui coopèrent, et des ‘mauvais points’ aux autres. Mais les craintes de dérapages sont palpables.

Ils nous prennent pour des enfants de crèche ? A nous distribuer des bons points comme ça…

Ils viennent de mettre en place le tri sélectif et brutalement, on a nos adresses sur les sacs poubelle. Ca ne me plaît pas du tout.

Ce que je mange à chaque repas, ça ne regarde personne. Et si un jour je jette quelque chose d’un peu embarrassant et qu’on le trouve, qu’est ce qui se passe ? Là, on atteint le summum dans la violation de la vie privée !

C’est pas qu’on n’a pas envie de trier les déchets. Mais bon dans un vieil immeuble, avec un appartement minuscule, vous trouvez ça pratique de rajouter une poubelle pour le plastique, une pour le verre, une pour le papier, une pour la cuisine…. C’est juste qu’on n’a pas la place !

Les habitants sont négatifs, mais le plus étonnant c’est que les employés municipaux, eux, soutiennent l’initiative. Quand on leur demande:

Ouvrir les sacs poubelle chaque jour, ça ne vous dérange pas ?

Réponse :

On n’a pas le choix, regardez au Japon par exemple, ça fait des décennies que le tri sélectif est promu. Pour aller plus vite et arriver aux mêmes résultats, on doit impliquer et responsabiliser chacun. Surveiller les habitants du quartier, c’est un excellent moyen de les sensibiliser.

Les experts sont pessimistes sur les effets de cette mesure qui ne devrait – que les Chinois se rassurent – pas être étendue au reste du pays.

env.people.com.cn

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires