Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les copeaux de bois, source d’électricité propre

/ Amérique du nord

Ne laissez plus vos copeaux de bois partir en fumée : faites-en de l’électricité ! C’est l’idée à succès sur laquelle la Colombie-Britannique a parié pour fournir de l’électricité propre et réduire ses émissions en CO2.


Jusque dans les années 90, les scieries de la région Cariboo en Colombie-Britannique, n’avaient d’autre choix que de brûler leurs déchets de bois ou de les jeter à la décharge. Mais maintenant, grâce à un accord avec la Corporation Capital Power, ces mêmes copeaux alimentent 89 000 foyers en électricité dans la province, et ont créé de nombreux emplois à long terme.

Mieux encore, l’électricité ainsi obtenue est neutre en émissions de CO2, donc verte, propre et viable.

Chaque semaine, l’équivalent de 100 chargements de camions de déchets de bois est récupéré, soit 600 000 tonnes par an qui auraient fini dans la nature avant l’implantation de ces entreprises spécialisées dans l’énergie de biomasse (l’électricité créée par la conversion de matériaux organiques comme le bois, les fibres de papier ou les déchets animaux).

Le BC Bioenergy Network, organisme qui mène la recherche en technologie de bioénergie en Colombie-Britannique, estime que la production d’énergie de biomasse est en pleine croissance, même pendant ces dernières années de récession, et les projets financés par BC Bioenergy Network ne cessent de fleurir.

Mais ce n’est pas le seul mérite de cette bioénergie : le bio-méthane que l’on peut en obtenir est utilisé comme carburant propre et économique pour les voitures et les camions.

Enfin, l’énergie de biomasse réduit le niveau d’émissions dangereuses pour l’environnement. Depuis l’installation de la nouvelle usine de bioénergie, le taux de particules dans l’air a diminué de 90%, améliorant à la fois la visibilité dans la région et la santé des habitants.

vancouversun.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires