Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Pénurie de neige et réchauffement climatique

/ Europe

Depuis 1975, le nombre de jours de neige a été divisé par deux dans le nord du pays et cette baisse devrait se confirmer au cours des 30 prochaines années. L’ouverture de nouvelles stations de ski doit-elle être remise en question ?

Sierra Nevada, Andalousie, Espagne © Paco Ayala

Les chercheurs du Groupe de Météorologie de l’Université de Cantabria (UC) ont pu déterminer que les épisodes neigeux ont diminué de 54% dans le nord de l’Espagne entre 1975 et 2002. Selon eux, cette tendance est une conséquence directe de l’augmentation de la température et le phénomène devrait s’amplifier au cours des prochaines décennies.

Cette étude publiée dans la revue International Journal of Climatology, de la Société Royale de Météorologie Britannique, permet de mettre des chiffres sur une réalité pressentie depuis longtemps dans les montagnes du nord du pays. Ces travaux prennent en compte des données collectées dans une trentaine de stations météorologiques couvrant une zone qui va de la sierra de Gredos jusqu’à la Galice et aux Pyrénées, pour des altitudes variant entre 60 et 1 353 mètres.

En moyenne, on compte 13 jours de neige en moins par an, et ce chiffre monte à 23 pour les stations situées au-dessus de 1 000 mètres. Rosa Pons, coauteur de l’article, explique que la baisse a eu lieu à un rythme annuel de 2%, qui correspond à l’augmentation de température de 1,5 degrés constatée pour cette zone au cours de la période 1975 à 2002.

Les chercheurs ne disposent d’aucune donnée concernant l’épaisseur et la superficie du manteau neigeux, mais ils supposent que ces paramètres ont connu une variation similaire. Leur modèle prévoit une perte supplémentaire de 10 à 12 jours de neige d’ici 2040, et remet sérieusement en question l’avenir du ski dans de nombreuses régions. Malgré les chutes de neige abondantes constatées au cours des derniers hivers, la tendance à la baisse se maintient.

De quoi apporter de l’eau au moulin des opposants aux nouveaux projets de stations de ski, comme ce fut le cas en 2008, lorsque le tribunal supérieur de justice de Castille et Léon s’est opposé à l’ouverture de la station de San Glorio, arguant que les changements climatiques actuels rendaient plus que douteuse la viabilité économique du projet.

lavozdegalicia.es

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires