Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Une boulimie énergétique pour les 25 ans à venir

/ Afrique

L’AIE annonce une hausse de 36% de la demande mondiale en énergie d’ici à 2035. Le pétrole sera très demandé. Les pays émergents, avec en tête la Chine, seront les principaux demandeurs.

Passage de la flamme de gaz en Sibérie occidentale. © Evgeny Bashta

La demande mondiale en pétrole va augmenter de 18% dans les prochaines 25 années. Ce n’est pas un rêve, mais une prévision très sérieuse publiée le 9 novembre dernier par l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) dans son rapport sur les perspectives énergétiques mondiales.

La Chine, en plein développement, sera la locomotive de cette augmentation. Le prix du baril devrait alors grimper à 113 dollars avec un peu plus de stabilité qu’aujourd’hui. Donc moins de volatilité dans le prix, une bonne nouvelle pour les pays importateurs de pétrole. Dans le même rapport, l’AIE avance le chiffre de 99 millions de barils par jour en 2035, soit 15 barils en plus qu’en 2009. Outre la Chine qui pèsera, à elle seule, plus de la moitié de la progression de la demande, d’autres pays en développement vont accroître leur demande en pétrole. Dans le même temps, les pays les plus riches, membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) verront leur demande baisser à raison de 6 barils par jour, selon l’AIE.

Les tendances haussières seront également notées pour la demande en énergie qui enregistrera, selon les prévisions, une hausse de 36% entre 2008 et 2035. Cette hausse annuelle moyenne de 1,2% est cependant moins importante que le taux de progression de 2% enregistré les 27 précédentes années.

Par ailleurs, 93% de la progression de la demande mondiale viendrait des pays non membre de l’OCDE. Le pétrole, le charbon et le gaz naturel resteraient en 2035 les sources énergétiques les plus utilisées, indique le rapport de l’AIE. Mais leur part de la demande de carburant baissera de 5 points, passant de 33 à 28%. Par contre, l’énergie renouvelable ainsi que le nucléaire feront leur percée, la première va passer de 7 à 14% et le second de 6 à 8%, annonce l’AIE.

L’augmentation de la demande en énergie et en pétrole dans les pays émergents se comprend aisément. Ces pays connaissent de fortes croissances économiques, une production industrielle qui progresse considérablement et une population qui s’urbanise davantage. La Chine est donnée en exemple par l’AIE qui prévoit une augmentation de 75% de la consommation énergétique du pays entre 2008 et 2035. Ce pays est déjà en tête des plus gros consommateurs d’énergie devant les Etats-Unis et ce, depuis 2009.

EcoPlus, semaine du 12 au 25 novembre 2010, page 22

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires