Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les géants de l’industrie se lancent dans la maison verte

/ Asie

Si la concurrence est saine, le secteur de l’immobilier va profiter d’une bataille de mastodontes pour réduire son emprunte carbone. Panasonic et Toyota ont en effet des projets ambitieux dans le domaine de l’éco construction. Grâce à une puissance financière colossale et aux pratiques industrielles les plus modernes, l’entrée de ces deux piliers de l’économie de l’archipel pourrait révolutionner le secteur.

La 'maison éco' ambitionne de devenir neutre en termes de rejets de CO2.

Les deux groupes industriels estiment que le marché de la construction responsable va exploser. Cela essentiellement grâce à l’arrivée des réseaux électriques ‘smart grid’ et à l’intérêt croissant des consommateurs pour ces concepts. Mettant leurs jetons là où se trouve la croissance, les deux icônes du capitalisme nippon ont investi dans des filiales de construction.

Toyota Home a ainsi présenté en octobre un nouveau concept d’habitation standardisée incluant une station de recharge pour véhicule électrique. Cette création utilise l’expertise du groupe dans les batteries pour optimiser l’efficacité énergétique du bâtiment ainsi que celle du véhicule.

L’intégration totale entre résidence et voiture est enfin arrivée, se félicitait à cette occasion Senta Morioka, PDG de Toyota Home.

Mais le constructeur automobile a un concurrent de taille avec l’intérêt d’un autre étranger au secteur : Panasonic. D’après PanaHome Corp., la ‘maison éco’ de la société devrait être sur le marché dès 2011. Pour améliorer les performances de ce bâtiment, les ingénieurs du groupe … vivent dedans!

Rien de mieux pour expérimenter en direct toutes les solutions d’économies d’énergie potentielles. Grâce notamment à un toit complètement recouvert de panneaux solaires, un éclairage utilisant des diodes électroluminescentes organiques et une isolation des murs par le vide, la ‘maison éco’ ambitionne de devenir neutre en termes de rejets de CO2.

Selon Hidetaka Yoneyama, spécialiste du secteur chez Fujitsu Research Institute, l’arrivée de ces deux groupes industriels est logique.

Dans le métier de l’immobilier, ça devient difficile de satisfaire les clients sans offrir une large gamme de technologies vertes. Ces technologies, les groupes tels que Toyota et Panasonic peuvent les maîtriser de manière indépendante. Il n’en est pas de même pour les acteurs historiques du secteur, qui vont devoir former des partenariats pour répondre à ces nouveaux entrants.

Sans doute une bonne nouvelle pour l’environnement japonais !

yomiuri.co.jp

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires