Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

3 incidents en 5 mois, la centrale nucléaire de Daya Bay donne des sueurs froides à Hong-Kong

/ Asie

Aux portes de Hong-Kong, sur la municipalité de Shenzhen, la centrale de Daya Bay inquiète. Dernier incident en date : une fuite dans le système de refroidissement qui s’est passée le 20 octobre, mais n’a été révélée officiellement que le 16 novembre… un manque de transparence qui commence à irriter les Hongkongais, à commencer par les responsables politiques du territoire.

© David Maska

La centrale est possédée et exploitée par deux sociétés chinoises, dont l’une est cotée à Hong-Kong. Cela ne suffit pas à lui imposer une rigueur exemplaire dans sa communication sur la sécurité. Le dernier incident que la presse de Hong-Kong soupçonnait depuis plusieurs semaines, n’a fait l’objet d’une explication publique que plus de 20 jours après qu’il ait surgi. Il s’agit de deux microfissures repérées dans un circuit de refroidissement. Un problème certes mineur, mais qui en suit deux autres de très près. En avril et en mai, des incidents pareillement mineurs avaient aussi été révélés avec retard, suscitant colère et inquiétude.

L’incident d’octobre a été classé de niveau 1 sur une échelle de gravité de 7 définie par l’Agence Internationale sur l’Énergie Atomique (IAEA). Or selon les procédures en vigueur en Chine, il n’est pas exigé de rendre public instantanément les incidents des niveau 1 et 2. Hong-Kong ne semble pas tout à fait d’accord.

C’est d’abord l’assemblée de la zone administrative spéciale qui s’est insurgée contre cette pratique. Sous la pression de l’opinion publique, le responsable de l’exécutif Donald Tsang a demandé poliment aux autorités de la république populaire de faire un cas à part pour la centrale de Daya Bay. On peut comprendre les Hongkongais, dont l’air et l’eau sont pollués par l’industrialisation du continent, et qui préféreraient si possible éviter d’être irradiés par ce même voisin décidément bien encombrant…

business.caing.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires