Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Richard Branson a un plan de lutte anti-carbone pour Cancun

/ Amérique du nord

Le sommet de Cancun commence le 29 novembre avec moins d’ambition que le précédent et sans vraie proposition contre le réchauffement climatique, mais Richard Branson vient à la rescousse avec son Carbon War Room.

Richard Branson, créateur de la marque Virgin

Les analystes espèrent de tout cœur que le sommet de Cancun fasse avancer les choses pour les problèmes environnementaux très spécifiques, mais peu s’attendent à un vrai changement pour le réchauffement climatique.  De plus, d’après un rapport des Nations Unies, les initiatives locales ne sont plus suffisantes pour endiguer les effets. On pourrait réduire l’ensemble de 60% environ, particulièrement si les Etats-Unis tiennent leur promesse, mais rien dans la politique nationale n’indique vraiment la marche à suivre.

Heureusement, certaines associations indépendantes comme Carbon War Room, une association à but non lucratif créée par Richard Branson, s’intéressent à la question par secteur d’activité, et cible l’électricité, le transport en commun ou l’utilisation des sols. Richard Branson et ses associés veulent rassembler les meilleures pratiques vertes dans chaque secteur et en faire la publicité, avec l’appui de leaders. L’initiative est ambitieuse et vise la coupe rapide des émissions de carbone. Ce n’est pas non plus facile de convaincre ces secteurs, dont le but est d’être les meilleurs.

Pour ce faire, Carbon War Room s’attache à informer sur le rôle des entreprises dans le réchauffement climatique dans six secteurs principaux dont l’énergie, les télécommunications et l’industrie. Des leaders de ces secteurs seront récompensés d’un Gigaton Awards, trophée transparent avec un morceau de carbone symbolique emprisonné dedans.

Carbon War Room recherche les leaders qui ont le pouvoir de développer des solutions de grande envergure contre le réchauffement climatique. Branson lui-même est actif dans le business vert, avec sa compagnie aérienne fonctionnant aux biocarburants et a promis des millions en espèces à qui résoudra la crise climatique. Certains lui reprocheront de ne pas être si vert que ça : il vit du transport aérien et possède sa propre île, mais dans une telle situation de crise, un homme qui peut cumuler millions et bonnes idées est plus que le bienvenu.

ecocentric.blogs.time.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires