Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

proposera elle aussi des vélos en libre service

/ Amérique du sud

Cent vélos sont désormais à disposition des habitants de la capitale argentine dans trois stations du centre-ville. Il s’agit d’une phase de test au cours de laquelle l’utilisation des bicyclettes sera gratuite, mais limitée à 2 heures. Leur nombre devrait rapidement grimper à 500, tandis que neuf nouvelles stations verront le jour.

© Clarin.com

Inauguré le mercredi 1er décembre, ce nouveau service permet de relier trois points du centre de la capitale : Retiro (la station de bus), la Facultad de Derecho (la faculté de droit) et la Plaza de la Aduana. Voté en 2007 par la ville de Buenos Aires, le projet Mejor en Bici (‘C’est mieux à vélo’) a mis près de trois ans à voir le jour.

Pour pouvoir en profiter, il suffira aux Porteños (les habitants de Buenos Aires), de s’inscrire en ligne sur le site www.mejorenbici.gov.ar, puis de se présenter dans l’une des stations munis d’une photocopie de leur carte d’identité et d’une facture à leur adresse. Chaque usager sera photographié sur place et devra également signer une déclaration d’acceptation des conditions de location.

Les stations pourront accueillir jusqu’à 34 vélos chacune et seront ouverte de 8h à 20h. Un casque et un cadenas seront remis à chaque cycliste au moment de retirer une bicyclette et un véhicule assurera la répartition des vélos entre les stations selon les besoins. En imposant une limite d’utilisation de 2 heures, les autorités municipales espèrent maximiser le nombre de rotations et tablent sur une moyenne de sept trajets journaliers par bicyclette. Lorsqu’un usager dépassera la durée autorisée, il sera sanctionné par une suspension provisoire du service.

D’ici trois mois, le nombre de stations devrait passer à 12, afin d’accueillir 400 vélos supplémentaires. Le sous-secrétaire aux Transports, Guillermo Dietrich, estime que le succès de cette initiative dépend à la fois du bon fonctionnement du système informatique de gestion du service et de la bonne volonté des usagers, qui devront prendre soin des véhicules loués. La phase de test durera un an et, selon les résultats obtenus, le nombre de vélos pourrait ensuite passer à 5 000. Buenos Aires est une ville presque totalement plate et offre donc un potentiel important pour le développement de ce service. Selon Guillermo Dietrich, la plupart des trajets à l’intérieur de la capitale ne dépassent pas 5 km, une distance facile à parcourir à vélo.

Le gouvernement de Buenos Aires espère que cette initiative permettra à long terme d’améliorer les conditions de trafic et de diminuer la pollution atmosphérique de la ville, tout en encourageant un mode de vie plus sain. Plus de 40 km de pistes cyclables protégées ont été construits au cours des dernières années et la municipalité a promis de faire passer ce chiffre à 55 km avant la fin de l’année. Les associations de préventions des accidents de la route jugent toutefois les infrastructures existantes largement insuffisantes pour pouvoir garantir la sécurité des cyclistes.

clarin.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires