Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

un œuf de 6 mètres carrés pour vivre à Pékin…

Chine / / Asie

Le prix du mètre carré en Chine a été multiplié par 10 en quelques années. L’accès à la propriété est devenu un rêve presque irréalisable pour les jeunes Chinois. Si la tradition encourage la propriété, les jeunes éprouvent moultes difficultés. Pourtant, un jeune travailleur a trouvé la solution : il s’est construit un œuf – vert – dans la cour de son entreprise.

 

Pour prendre femme, un jeune homme chinois se doit d’être propriétaire de son logement. Sinon, il faut attendre. Alors les parents se tuent à la tâche pour permettre à leur progéniture de fonder un foyer. C’est le cas de Dai Haifei, jeune homme du Hunan qui vient de finir ses études à Pékin. :

Mon père est ouvrier sur des chantiers de construction, ma mère fait le ménage dans des bureaux. Ils me répètent : on gagne de l’argent pour t’acheter un appartement, après tu te maries. Ce qu’ils ne savent pas c’est qu’avec leur salaire, il leur faudrait travailler 200 à 300 ans de plus pour atteindre la somme nécessaire afin d’acheter un logement à Pékin.

Alors le jeune homme a dépensé un peu plus de 6 000 yuans (environ 672 euros) et s’est construit son petit chez-lui. Une structure en acier recouverte de bambous, d’un isolant thermique puis de sacs plastiques pour isoler de la pluie. Par-dessus, des carrés de terre – utilisés habituellement pour les terrains de golf – et le tour est joué. Son petit œuf vert avec une fenêtre et un panneau solaire installé dans la cour de son entreprise lui permet de vivre à quelques minutes de son bureau. Un robinet relié à un réservoir de 20 litres pour la toilette, l’eau usée directement déversée pour irriguer les espaces verts. Pour les WC, il y a le bureau à quelques mètres.

 

 

Haifei s’est fait un nom avec les photos mises sur Internet et s’est créé beaucoup de sympathie auprès des jeunes chinois. La difficulté de se loger dans les grandes métropoles chinoises est en effet l’un des principaux casse-tête du gouvernement chinois. Wen Jiabao s’est engagé à maîtriser les coûts de l’immobilier. Sans aucun résultat tangible pour l’instant. La matière a donné lieu à une série télévisée à succès : Woju (‘maison d’escargot’). Avec son œuf vert, le jeune Haifei illustre l’extrémité à laquelle en est réduite une partie de la population urbaine chinoise.

Pour la petite histoire, le petit œuf a été chargé sur un camion et déplacé le 4 décembre. Souhaitons bonne chance à Haifei pour trouver un autre endroit où poser son logement !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires