Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Avant d’introduire la voiture verte, éliminons la voiture polluante!

/ Asie

Les 170 millions de véhicules qui circulent dans le pays sont une des causes principales de la pollution des villes chinoises. Mais la moitié de la pollution d’origine automobile provient de 6% de ces véhicules. Dans ces conditions, pour réduire la pollution, l’administration a décidé de les supprimer.

© Stefan Redel

La Chine a progressivement introduit les standards de pollution Guo1, Guo2, Guo3 et Guo4 (le standard Guo3 s’applique partout en Chine sauf à Pékin et Shanghai, qui appliquent déjà le standard Guo4). Les véhicules qui ne remplissent même pas les exigences de Guo1 sont surnommés les ‘véhicules jaunes’. Ce sont ces 10,6 millions de voitures qui créent la moitié de la pollution d’origine automobile.

Des politiques de subventions probantes

Le ministère de l’Ecologie a mis en place en 2009 une politique de subventions pour éliminer ces voitures des routes chinoises. Les résultats après plus d’une année d’application sont probants. Notamment dans la capitale : Pékin a, grâce à ces incitations à la modernisation du parc automobile, supprimé 150 000 ‘véhicules jaunes’.

Le succès est plus mitigé ailleurs, sans doute du fait de la volonté politique supérieure dans une capitale qui étouffe dans les gaz d’échappement. Mais les interdictions de circuler dans les centres villes appliquées aux ‘véhicules jaunes’ se multiplient partout dans le pays. La situation de la capitale devrait donc pouvoir être répliquée ailleurs.

Des standards très exigeants

Selon les exigences des standards 1 à 4, les émissions polluantes doivent, en moyenne, s’établir ainsi : un véhicule Guo4 émet

–          moitié moins de GES qu’un véhicule Guo3

–          1/4 de ce qu’émet un véhicule Guo2

–          1/8 de ce qu’émet un véhicule Guo1

–          1/28 de ce qu’émettent en moyenne les ‘véhicules jaunes’

Dans ce contexte, le renouvellement de la flotte chinoise est une réelle nécessité.

env.people.com.cn

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires