Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Pensez à recycler votre sapin de Noël

Mexique / / Amérique du nord

Souvent brûlés à même le trottoir, les vieux sapins génèrent une pollution dont se passerait bien la ville de Guadalajara, Mexique, dont l’atmosphère est déjà saturée par les rejets industriels et les gaz d’échappement. Du compost sera offert aux habitants participant au programme.


À l’initiative de María Magdalena Ruíz Mejía, secrétaire à l’Environnement et à l’Écologie, la ville de Guadalajara procédera cette année à la première campagne de recyclage des arbres de Noël, grâce notamment à la collaboration des Scouts de Guadalajara. L’objectif de l’opération est d’acheminer les sapins vers les pépinières municipales afin de les transformer en compost.

Durant les week-ends du mois de janvier, les parcs municipaux Ávila Camacho et Bosque Los Colomos se transformeront en lieux de collecte où les habitants pourront venir déposer leurs sapins de Noël.

Le compost fabriqué grâce à cette initiative sera destiné aux services municipaux pour l’entretien des espaces verts de la ville et sera également mis à disposition des habitants pour être utilisé dans les jardins particuliers. Une façon de récompenser le geste accompli par les personnes ayant participées à l’opération.

Après avoir orné les maisons durant tout le mois de décembre, le sapin de Noël encombre les décharges – dans le meilleur des cas – ou se transforme en feux de joie sur le bord des trottoirs, contribuant à la pollution atmosphérique de la ville.

Or, l’année 2010 a déjà marqué un bien triste record à Guadalajara, avec au moins 119 jours durant lesquels l’Indice Métropolitain de Qualité de l’Air (Imeca) a montré un dépassement des seuils d’alerte des polluants atmosphériques. Décembre aura été le pire mois de l’année, avec au moins 22 jours, contre seulement 5 en 2009.

Les pics de pollutions enregistrés au cours des trois derniers mois sont attribués au phénomène météorologique El Niña, qui est associé à des jours clairs, à une baisse de la température et à une absence de vent. Tous ces facteurs ont une influence négative sur la qualité de l’air.

Avec plus de 4 millions d’habitants, Guadalajara et sa périphérie constituent la deuxième zone urbaine la plus importante du Mexique, après la ville de Mexico, et l’une des plus polluées.

Source annexe :

El Occidental

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires